• Le Cygne



    Le Cygne-Martine Maillard


    Ce dessin représente la créativité issue de l'instant présent. Il s'inspire :    
      
                                - du Japon (l'esprit zen)
                 - du Chant de la Terre de Gustav Malher (cycle de mélodies composées sur des poèmes chinois, comportant entre autres des allusions au printemps, et à des cavaliers qui partent au matin).
                      - et du célèbre sonnet de Stéphane Mallarmé intitulé "le Cygne". Le voici...
     
     
     

    Le vierge, le vivace, et le bel aujourd'hui
    Va-t-il nous déchirer, avec un coup d'aile ivre,
    Ce lac dur oublié que hante sous le givre
    Le transparent glacier des vols qui n'ont pas fui ?
     
    Un Cygne d'autrefois se souvient que c'est Lui,
    Magnifique, mais qui sans espoir se délivre,
    Pour n'avoir pas chanté la région où vivre
    Quand du stérile hiver a resplendi l'ennui...
     
    Tout son col secouera cette blanche agonie
    Par l'espace imposée à l'oiseau qui le nie,
    Mais non l'horreur du sol où le plumage est pris.
     
    Fantôme, qu'à ce lieu son pur éclat assigne,
    Il s'immobilise au songe froid de mépris
    Que vêt parmi l'exil inutile le Cygne.

     
     
     
     
           ...Mais c'est en quelque sorte son contraire ! En effet Mallarmé représente le poète comme prisonnier d'une sorte de paralysie de son inspiration (l'hiver, le givre sont l'image de sa créativité bloquée), due à l'impossibilité d'aller vivre là où il le souhaiterait, dans de grands espaces de liberté. Et sur ce dessin, le Cygne s'éveille dans un paysage de splendeur, en plein renouveau, par une température apparemment douce et propice à son envol... Il semble "chez lui" !
      
     
     

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Septembre 2005 à 12:00
    Mon site devrait te plaire : on habite à Tokyo et on a mis plein de photos. J'écris des poèmes. Bisous. ZABIE.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :