• Lama Sabachtani

     

        Voici un nouveau poème tiré du recueil publié ci-contre (Renaître, aux éditions Stellamaris), et que je n'avais pas encore édité sur ce blog. Il est extrait de la série "Labyrinthes et Flammes".

     

    Incarnation-Maillard

    Dessin de moi représentant l'Incarnation

     

     

    Mon cœur s’épanche à flots

    Comme la gorge de l’Agneau Pascal

    Immolé

    C’est entre mes deux bras une blessure étrange

    Au grondement profond

    Comme l’appel des gouffres refluant de la mer

    Au creux des grottes sombres

     

    Écoutez écoutez

    N’est-ce pas Dieu qui parle

    Comme pour Moïse au désert

    Jaillit la Source du Rocher

    Quel drôle de langage

    Non plus le Verbe mais le Flux

    Mais le Sang épanché de la Mort au Calvaire

     

    Et Dieu dit

    Mon Enfant

    Je ne t’ai pas abandonné

     

    Voici pourquoi je t’ai quitté

    C’est pour tirer de toi ton Ame ensevelie

    Et qu’elle resplendisse

     

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mai 2011 à 12:00
    Bonjour à toi. Je ne suis pas un adorateur des textes sacrés mais celui-ci est bien écrit et bien mené.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :