• La Troisième Symphonie de Ropartz (fin)

    Suite de cet article.
    Début ici.


        Au moment de vous confier le troisième et splendide dernier volet de cette symphonie - le plus long, mais l'aboutissement de tout l'ensemble - je ne saurais que vous inviter à visiter les autres enregistrements
    de Ropartz proposés par Youtube - à part peut-être la pièce pour trombone qui est un morceau d'examen.

     

    Ile-de-Brehat.jpgL'île de Bréhat


        À commencer par "la Chasse du Prince Arthur", poème symphonique sur un thème celtique 1 ; ou ce petit joyau de musique de chambre qu'est "Prélude, marine et chansons" pour flûte, harpe, violon, alto et violoncelle. Vous découvrirez aussi que Ropartz, fervent catholique et organiste aux messes de son pays, a composé plusieurs pièces pour orgue, par exemple cette "Sortie" aux rythmes syncopés et aux riches harmonies, ainsi qu'un recueil pour harmonium, 
    "Au pied de l'autel" - car l'église de Lanloup, sa paroisse bretonne, ne possédait pas d'orgue.

       Il s'est également illustré dans la mélodie et le répertoire pianistique, pat exemple sur youtube le magnifique 3e nocturne pour pianomerveilleusement impressionniste avec son rythme extraordinaire à 21/16 .

        Ajoutons à cela des œuvres chorales comme "Le Miracle de Saint-Nicolas" écrit en 1905 alors qu'il dirigeait le Conservatoire de Nancy, et un opéra : "Le Pays" (sur youtube ici), inspiré par la vie des marins de Paimpol partis pêcher en Islande.

     

    cartes-postales-La-Croix-des-Veuves-Portz-Even   La "Croix des Veuves", érigée sur l'extrême pointe fermant la baie de Paimpol, où les femmes de marins allaient guetter les goélettes.

     

        Mais voici le texte de ce 3e volet :

     
    En écoute sur deezer ici
     

     

       Pauvres humains, cœurs misérables, votre mal est en vous.
      Chacun gémit sur sa propre détresse ; chacun se cherche en soi.
       Chacun s'aime soi-même et cet amour n'engendre que la haine.
       Aimez-vous les uns les autres, et vous pénétrerez la vie ; aimez-vous les uns les autres, c'est l'unique loi, c'est la toute science ; aimez-vous les uns les autres !

        Pour que votre souffrance vous soit plus douce, soulagez la souffrance des autres. Que votre labeur librement accepté s'efforce au bonheur de vos frères, il vous sera léger.
       Revêtez-vous d'Amour et de Justice, ouvrez votre âme à la bonté !
       Aimez-vous les uns les autres !

       Verbe divin, verbe consolateur ! La nuit où nous marchions s'éclaire ; le voile d'ombre se déchire, et voici qu'au soir de l'humanité une aurore nouvelle apparaît sur le monde !
       Aimons-nous les uns les autres ! La justice et la vérité, la paix et la bonté se partagent la terre.

        Aimons-nous les uns les autres ! L'humanité transformée monte vers la cité de joie et d'idéale liberté où les rois ne sont plus ni les maîtres, où l'unique loi d'amour a remplacé les lois désormais inutiles !

       Ô Nature, maintenant sois en fête ! Ô nature, mêle ta joie à la joie immense des hommes !

       Ô Mer calme, sur tes flots calmes balance les vaisseaux heureux qui portent l'allégresse humaine !

       Ô Plaine, offre au désir des hommes la splendeur de tes épis d'or qui s'alourdissent de grain mûr !

       Ô Forêt, que ton âme chante dans les feuillages qui bruissent et dans la chanson des oiseaux à la gloire des nouveaux autels !

       Et toi, Soleil, lève-toi radieux ! Unis ta lumière éclatante aux feux de l'idéal soleil de Vérité, de Justice et d'Amour !

    Texte de Guy Ropartz

     

    1 Note de 2017 : Elle n'y est plus, de même que le 3e Symphonie ; mais on trouve maintenant notamment sa "Messe à Sainte Anne"et son Requiem, ainsi que le psaume 136.

     

      

     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Septembre 2011 à 12:00
    quelque chose de Rachmaninov dans les entrelacs de l'orchestration qui laisse entrevoir fugacement le thème principal sans jamais le perdre de vue ;o))


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :