•       La vulnérabilité, voici une qualité qu'il me paraît essentiel de posséder pour évoluer vers plus d'ouverture et de réceptivité. En effet, son contraire est la fermeture, l'inaptitude à se laisser toucher. 

         Il me semblait bien en avoir entendu parler dans les tarots dédiés au développement spirituel, mais lorsque je l'ai cherchée je ne le trouvai ni chez Pierre Lassalle (Le Tarot de l'Individualisationtrente clés pour l'éveil spirituel, éditions De Mortagne, 1992) ni chez Osho dans le Tarot Zen (éditions du Gange, 1995) : ce dernier lui préférait la toute simple "réceptivité" qui pourtant ne correspondait pas à mon ressenti. Par contre dans son premier tarot, le Tarot de Rajneesh publié au Voyage Intérieur en 1991 il y avait bien une carte "la vulnérabilité" mais qui ne me convainquit pas non plus...

    *  *  *

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • À la question classique : "Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?" on a coutume de répondre par des moyens scientifiques, et depuis des années la cosmologie y apporte son écot.

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •       Comme de juste lorsque l'on se trouve dans un labyrinthe, depuis quelque temps j'ai exploré certaines voies ; sans issue certes, mais non sans intérêt car si l'on n'élimine pas ce qui est inutile, la question reste posée. Leur exploration était donc indispensable, et elle me mène aujourd'hui à ce nouveau point de vue.

     *  *  *

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •     J'ai changé le titre de ce blog. En effet, malgré mon  intention d'y exprimer une recherche intérieure, le terme "quête" m'évoquait obstinément le passage des corbeilles entre les rangs des églises après le sermon. 

    Lire la suite...


    1 commentaire
  •      Dans notre ville, il n'y a pas de personnes à la rue. Des services sociaux adaptés font qu'ils sont  systématiquement pris en charge et conduits à un local pour dormir, ou soutenus pour l'acquisition d'un logement. Cependant on a coutume de rencontrer certains visages, notamment devant la poste : de jeunes quêteurs momentanément sans travail. Et souvent leur bonne figure et l'habitude que l'on a de les croiser fait que les gens ne les méprisent pas.

    *  *  *

     

    Lire la suite...


    votre commentaire