• La Quête


        J'ai changé le titre de ce blog. En effet, malgré mon  intention d'y exprimer une recherche intérieure, le terme "quête" m'évoquait obstinément le passage des corbeilles entre les rangs des églises après le sermon. 

            Épouvantable moment où, tandis que le prêtre marmonne tout seul des prières qui nous concernent tous, l'offertoire, tintent continûment les pièces chutant dans les paniers qui circulent, attirant systématiquement l'attention... Oublié, le discours éloquent que le prêtre vient de prononcer, on s'active pour que la cérémonie s'achève au plus tôt et ne sort de sa torpeur qu'au coup de sonnette du Sanctus. Horrible !

     

    La Quête

     

          Mais "la Quête", c'est aussi une carte du Tarot de Rajneesh (et non celui intitulé Zen, qui lui est postérieur) dont la signification ne me satisfait pas pleinement. 

     

         En effet, je vais vous livrer son commentaire, qui est selon Osho signé Tagore.

     «  Pendant des milliers d'années, j'ai cherché Dieu. Il m'est arrivé de l'entrevoir, mais sans jamais pouvoir le rejoindre. J'avais beau courir, il avait chaque fois disparu. Un jour je parvins devant une porte sur laquelle était écrit : "C'est ici que Dieu habite ".

        Pour la première fois, je me mis à trembler. Je gravis les marches et levais la main pour frapper quand, en un éclair, je compris... Que se passerait-il si Dieu m'ouvrait la porte ? Ce serait la fin. Terminés les voyages, les pèlerinages, les grandes aventures, la philosophie, la poésie, la nostalgie de mon cœur. Finis ! Franchir ce seuil équivaudrait au suicide.

         Voyant cela, j'enlevai mes chaussures afin de pouvoir me retirer sans bruit. Arrivé au bas de l'escalier, je pris mes jambes à mon cou, sans jeter un coup d’œil en arrière. 

         Cela fait des milliers d'années que je fuis. Ma quête continue, ce n'est pas trop difficile puisque je sais où Dieu habite. C'est le seul endroit que je doive éviter, partout ailleurs je puis chercher sans danger. La maison de Dieu m'obsède, elle est gravée dans ma mémoire. Si par accident je devais en franchir le seuil, c'en serait fait de moi ! »

          Et justement, cette histoire m'est arrivée à moi aussi... mais en rêve.

         Vers l'âge de 22 ans, j'ai fait un rêve étonnant dans lequel j'avais par inadvertance actionné le bouton d'un ascenseur "magique" qui s'emballa et se mit à monter comme un fou sans que je puisse l'arrêter, tandis que terrifiée je voyais disparaître peu à peu les formes de vie humaine puis végétale. Quand enfin je pus l'arrêter, je sortis sur un palier de marbre où s'ouvraient de vastes portes habillées de tentures pourpres qui étaient sensées dans mon esprit être les accès à la demeure de Dieu, demeure parfaitement interdite aux mortels dans mon genre, et je compris aussitôt que si j'étais vue à cet endroit, je mourrais dans l'immédiat. 

          Je me mis donc à dévaler les escaliers comme une folle, en "priant" Dieu pour qu'Il daigne ne pas remarquer ma présence blasphématoire... Et ne respirai qu'une fois rejointe la bonne vieille terre qui m'apparut resplendissante au soleil du soir. (voir ici).

     

    La Quête

     

          Aujourd'hui je ne veux pas réitérer ces erreurs.

         Il ne s'agira pas d'une quête éternelle !

          Prudente, je ne m'arme donc que de mon "surnom"... qui disparaîtra avec le reste au moment venu... 

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Janvier 2015 à 08:34

    Une douce semaine je te souhaite 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :