• La lune se taille la part du Lion

     

                 lune_004-copie-1.gif         lune_014-copie-1.gif

     

       

          Je viens de faire une découverte !

         Pas trop tôt, dirons peut-être certains...
         Mais voyons si vous aviez remarqué (ou appris ?).

         J'ai pourtant fait de l'astronomie étant plus jeune. J'ai aussi étudié l'astrologie ; mais cela, c'est autre chose. 

         Hier, c'était la Pleine Lune. Le soleil était dans le Verseau, tout au début.
        Et comme un brave soleil d'hiver, il se levait très loin au sud, pour se traîner lamentablement au ras de l'horizon (oh ! j'exagère juste un peu, oui, oui, nous sommes presque à un mois du solstice), jusqu'à un autre point de l'horizon sud pour s'y coucher quelques heures plus tard (d'accord ! d'accord : neuf heures plus tard...).   

         Et la lune, me suis-je dit : comment peut-elle tenir du coucher de ce soleil frileux jusqu'à son lever tardif du lendemain, soit quinze heures dans le ciel ? Forcément elle n'emprunte pas le même chemin... Le sacro-saint équateur céleste qui est si bas le jour est donc à son plus haut point l'hiver ? 

        Je me gratte la tête, me représente une orange penchée qui tourne devant une ampoule... Mais oui, aucune erreur, pour Madame la Princesse qui elle, est dans le Lion s'il vous plaît, eh bien c'est l'été !! Et démonstration oblige : je regarde le ciel, et que vois-je ? La coquine s'est levée plein nord ! Et bien sûr elle va passer royalement au zénith par-dessus nos têtes pelotonnées sous nos couettes, se pavaner longuement dans les hauteurs du firmament, pour se coucher grassement, quand tout le monde aura repris le boulot, plein nord ! (nord-ouest, disons...) 

        Ainsi, hiver comme été, le soleil et la lune n'empruntent jamais le même parcours dans le ciel par rapport à nous, se levant et se couchant à des points totalement divergents, montant haut dans le ciel lorsque l'autre est bas, et vice-versa... Ils sont vraiment l'inverse l'un de l'autre.   

         Quand je vous disais que nous vivons sur une planète stupéfiante ! A tel point qu'aucune planète similaire ne me paraît susceptible d'être trouvée où que ce soit dans l'univers. Notamment pour des raisons métaphysiques : car outre ce fait notre planète est aussi le lieu du règne de la dualité en toutes choses ! Et si nous ajoutons que, vus d'ici, la lune et le soleil apparaissent rigoureusement de même dimension alors que l'un crée la lumière et l'autre la reflète, ce qui entraîne mille significations symboliques, eh bien le monde qui nous entoure nous apparaît bientôt comme un Livre dans lequel nous n'avons plus qu'à lire pour comprendre que nous ne sommes pas ici par hasard, et qu'il cache un secret fantastique... !  

          (Une rose, peut-être ? Avec un Prince, sur une étoile ?)

     

    lune.jpgImage empruntée au site "Au jardin".

     

     

    « Le TrainLe plan de l'écliptique »

  • Commentaires

    1
    Robert
    Mercredi 26 Janvier 2011 à 12:00
    Sutrenant ton texte. Très interressant et très réussit. Plus je le relis, plus je suis émerveillé. Bravo Martine


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :