• La joie du Pardon

     
         Aujourd'hui je fais de la publicité pour un pianiste américain qui répond comme d'autres au doux patronyme de "Raphaël" (voir ici l'article que lui consacre Wikipedia anglophone). 

             Entraîné vers le tantrisme il crée avec son épouse Kutira Decosterd un centre de développement spirituel à Hawaii (voir ici) dans lequel sa musique revêt une valeur fondamentale.

         Malgré cette tendance sensualiste il n'en conçoit pas moins des compositions très inspirantes, même lorsqu'il "pique" ici ou là un thème au répertoire classique sans l'avouer, car il les arrange toujours magnifiquement.

         Je voulais aujourd'hui vous faire découvrir, si vous le souhaitez, un extrait de son dernier album paru chez "Hearts of Space" : Intimacy. On trouve ce morceau ainsi que pratiquement tous les titres de ses albums sur youtube, je vous le présenterai donc sous sa forme vidéo car elle est plus agréable au lecteur, et il s'intitule Joy of forgiveness : la joie du pardon.

     

          S'agit-il du bonheur de pardonner, ou d'être pardonné ? On ne sait.

        Mais dans les deux cas, n'est-ce pas fondamentalement de la même joie qu'il s'agit ? De même que donner et recevoir sont une seule et même chose, pardonner et recevoir le pardon semblent relever du même mouvement intérieur.

         Par-donner, c'est aller au-delà du don. S'engager dans la per-fection du don. Et recevoir le pardon entraîne la re-connaissance : connaître de nouveau ce qui avait été oublié... Voir de nouveau !

          C'est pourquoi le Pardon est la plus grande bénédiction qui existe. 

       

           C'est l'aban-don... C'est l'effacement. Faire disparaître ce qui au final n'aura jamais existé...

           Aussi la vidéo ci-après illustre-t-elle parfaitement ce retournement de soi jusqu'à disparaître dans le courant d'une rivière. 

     

     

        Pour les connaisseurs, vous remarquerez, et j'avoue que c'est ce qui m'a le plus séduite dans ce morceau, que depuis la seconde minute jusqu'à 4'10 environ nous entendons une interprétation (assez fidèle) d'un extrait du très beau quintette de Robert Schumann (voir ici, à 10'50 et 15'15), tout de tendresse.

      


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Février 2015 à 20:53

    J'♥ beaucoup 

    Un mélange d'état d'âme 

    2
    Samedi 14 Février 2015 à 20:59

    glasses  J'en suis heureuse, merci Rose !

    3
    Samedi 14 Février 2015 à 23:32

    Pardonner......

    bisous

    4
    Dimanche 15 Février 2015 à 12:49

    Bonjour Aloysia, heureusement que le temps qui passe aide à pardonner ! J'aime beaucoup les morceaux de musique au piano. Bon dimanche et bises

    5
    Dimanche 15 Février 2015 à 15:11

    smile  Merci Danaé.

    6
    Dimanche 15 Février 2015 à 16:46

    Par-Donner ? Un Acte d'Amour pur du Semblable au Semblable... Om Shanti, Aloysia

    7
    Dimanche 15 Février 2015 à 17:24

    Seul Se re-connaît le Semblable... Merci, Phène... Namasté.

    8
    Dimanche 15 Février 2015 à 19:55

    Aller au-delà du don est une très belle expression, mais il faut humblement se garder de verser dans l'angélisme... Une personne qui a reçu précisément de grandes souffrances, aura du mal à pardonner, car il faut beaucoup de temps pour que les blessures se soignent, en sachant qu'elles laissent toujours des traces. Mais il est vrai, Dieu merci, que la musique apporte du baume au coeur.

    Douce soirée :-)

     

    9
    Dimanche 15 Février 2015 à 20:00

    Dire que le pardon est facile, certes non, je le reconnais aussi mon cher Yanis... Si la musique apaise les souffrances, le pardon est un long et douloureux cheminement.

    10
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:11

    Disparaître dans le flot qui nous lave de tout ou simplement renaître  totalement libérée car enfin par donné 

    11
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:56

    Oui, Arlette, c'est un peu cela... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :