• L'Invitation


       Osho Rajneesh fut avant tout un grand enseignant, et outre des livres et des méditations guidées, il a laissé derrière lui des tarots dont l'un, le plus utile me semble-t-il, est celui que l'on trouve maintenant sous l'intitulé Tarot de la Transformation et qui fut publié en français initialement sous le titre de Tarot de Rajneesh aux éditions Le Voyage Intérieur en 1991.

      

    Rajneesh-Tarot de la Transformation

         

          Son utilisation est différente de celle du plus connu Tarot Zen , qui aide à l'introspection et présente une approche plus "psychologique" : tandis que ce dernier s'adresse, disons, au "tout-venant" (on peut en faire un tirage à n'importe qui, et même de façon "divinatoire" pour l'orienter dans ses choix de vie, en l'éclairant sur ses motivations ou ses blocages profonds), le Tarot de la Transformation par contre est un support de travail pour toute personne engagée dans une quête spirituelle. 

         Constitué de 60 cartes se suivant sans ordre particulier, outre les deux premières qui évoquent l'une le Maître et l'autre l'assemblée des disciples (que Rajneesh nomme la Commune comme Jésus parlait de son église), il détaille toutes les situations intérieures auxquelles peut être confronté un sannyasin engagé sur la voie de l'éveil, qu'elles soient des écueils à éviter ou des qualités à développer, en les illustrant à chaque fois d'un texte emprunté à un mystique, tantôt indien, tantôt soufi, tantôt chrétien, tantôt japonais ou chinois - ou d'une aventure leur étant advenue. Ce qui est passionnant notamment, c'est la variété d'origines de ces textes ou récits tous plus inspirants les uns que les autres.

        Un passage en italique détaché de l'ensemble permet de comprendre en quelques mots le message essentiel de la carte.
        Je me propose de vous reproduire cet ensemble tel quel pour une carte qui m'interpelle particulièrement aujourd'hui : l'Invitation

     

    Tarot de la Transformation-59

     

        En voici le commentaire, précédé du sens à retenir :

     

    « L'état dans lequel vous vous trouvez est indifférent. Celui qui vient importe peu, le maître est toujours prêt. 


      Un des plus grands maîtres soufis, Jalaluddin Roumi, a laissé ces versets que vous devez graver dans votre coeur :

    "Viens, viens, qui que tu sois,
    vagabond, dévot, érudit,
    qu'importe.
    Dans notre caravane il n'y a pas de place pour le désespoir.
    Viens,
    même si tu as mille fois rompu tes serments.
    Viens, viens, viens de nouveau."

        Le maître est un hôte. Le vrai maître ne condamne jamais personne, c'est impossible. L'arbre peut-il refuser son ombre au voyageur éreinté qui cherche refuge sous son feuillage ? L'arbre donne sa protection, son ombre, ses fleurs, son parfum, ses fruits sans rien mesurer.
        Si je disais à quelqu'un : "Mérite d'abord de devenir un sannyasin et viens ensuite !"  je serais comme un médecin qui dirait : "Guérissez avant que je vous soigne, je refuse de perdre mon temps avec des malades !"
         Ce que vous êtes n'importe pas. Le maître est prêt.

     

       Nous sommes ici très proches de Jésus lorsqu'il évoquait le pardon à renouveler "septante fois sept fois" face à des Juifs particulièrement attachés au respect d'une Loi écrasante. La guérison du coeur est plus importante que celle du corps, et n'est-ce pas à cette seule fin qu'apparaissent ici-bas les Envoyés dont nous avons tant besoin ?

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Avril 2015 à 18:02

    Bonsoir Aloysia, je trouve que c'est une carte agréable à tirer ! Ellle me plaît, être invitée, j'adore et par le Maître, alors c'est inespéré ! Oui il est plus important de guérir le coeur mais je crois que cela forme un ensemble avec le corps. L'un ne va pas sans l'autre. Bonne soirée et bises.

    2
    Lundi 13 Avril 2015 à 18:26

    l'hôte est celui qui reçoit mais aussi celui qui est reçu.

    un seul mot pour deux personnes

    recevoir  attendre l'invité et aussi accepter le cadeau, le présent: un seul verbe pour 

    deux action différentes.

    Aloysia j'aime ton article du jour, il est invitation à recevoir. Et j'apprécie ce que "les arbres" me donnent.

    "L'arbre peut-il refuser son ombre au voyageur éreinté qui cherche refuge sous son feuillage ? L'arbre donne sa protection, son ombre, ses fleurs, son parfum, ses fruits sans rien mesurer."

    3
    Lundi 13 Avril 2015 à 18:54

    Lorsque j'ouvre ma porte à mes ami(e)s c'est aussi parce que je l'ai choisi 

    C'est l'espoir de vivre ensemble ce moment précieux 

    Celui  du plaisir d'être entre ami(e)s 

    Celui qui n'a pas le moral je lui remonte 

    Mais vois-tu je n'ai pas cette carte "magique"

    Je n'ai que mon coeur pour distiller le bien, digérer le mal du monde qui part en vrille 

    Mais je suis hors sujet , je le sais et tu sais aussi que je vis avec moi-même , car je ne crois qu'en moi 

    Cela dit, j'aime te lire , tes sujets me passionnent  

    Bonne semaine 

    @ bientôt de te lire 

    4
    Lundi 13 Avril 2015 à 19:28

    Bonsoir à toutes trois, et merci de votre venue !

    -> Danaé : je sais que tu acceptes l'invitation avec joie, et nul doute que la guérison du cœur entraînera celle du corps !

    -> Jamadrou : oui, je sais que "hôte" a deux sens, et aussi que donner et recevoir relèvent de la même ouverture du cœur à autrui... Les arbres sont des maîtres, c'est certain, à leur manière et dans leur silence ils nous conduisent au cœur de nous-mêmes.

    -> Rose : ne t'excuse pas, tu n'es pas hors sujet, comment le serais-tu avec un article qui justement annonce "venez comme vous êtes" ? C'est plutôt à moi de m'excuser de ne pas visiter plus souvent ton blog si généreux et si riche de bonheur offert ! Les amis sont les êtres que Dieu met sur notre chemin pour nous communiquer son amour... Ils sont de tous ordres, depuis les proches de notre famille jusqu'aux guides spirituels, en passant par les simples voisins de bonne volonté !
    Merci de me dire que tu m'apprécies... J'avais peur de t'ennuyer !

    Je te souhaite une bonne soirée.

    5
    Mardi 14 Avril 2015 à 09:51

    Oui la guérison du cœur est terriblement importante, car avec un cœur sain...le corps en a des merveilleuses conséquences...

    6
    Mardi 14 Avril 2015 à 11:30
    Sabine la pèlerine

    Et, d'ailleurs, lorsque le coeur est guéri le corps aussi !

    Comme l'arbre, nous avons besoin de l'eau, du soleil, du vent, pour ouvrir tout grand nos bras, fleurir, faire voler nos feuilles, et ainsi pouvoir accueillir et propager nos messages, à écouter, lire entre deux rides, ou simplement deviner ......

    Soyons cet arbre, au tronc rassurant, sur lequel il est si doux de sentir des épaules se poser, sans se demander qui elles sont, et d'où elles viennent !!!

    Encore un grand et bel instant à cueillir..........MERCI, martine, et immense bisou : sabine

    7
    Mardi 14 Avril 2015 à 17:03

    Bisous à tous deux, merci de votre visite !

    8
    Mardi 14 Avril 2015 à 23:49

    Je connais bien mal ces cartes du tarot. Mais de ces arcanes tu sais tirer un enseignement.

    9
    Mercredi 15 Avril 2015 à 09:35
    Daniel

    Avoir cette capacité à accueillir sans juger. Tout un programme. Merci pour les informations sur ce tarot qui paraît intéressant.

    10
    Mercredi 15 Avril 2015 à 19:33

    Bonsoir Carole ! Ces tarots sont en fait des outils de travail sur soi qui m'avaient été conseillés lors de séminaires de développement personnel. Sans cela je ne les aurais pas découverts. Pour l'interprétation, il suffit de lire le fascicule joint.

    Bonsoir Daniel ! Je vois que tu restes imperturbablement dans la position du "maître", celui qui accueille sans juger. Bon courage !... Justement je viens de m'intéresser de nouveau à Krishnamurti, mais reste persuadée comme je l'ai toujours été qu'il est une victime du mouvement théosophique qui a voulu l'utiliser, étant un enfant martyr enlevé tôt à un père brutal pour tomber sous la coupe d'un pseudo Initié plus ou moins véreux ; rien d'étonnant à ce qu'il conseille de ne pas se soumettre aux "maîtres" !! Cependant je reste persuadée également que sans la présence de ce maître pour le "jeter hors de lui-même", il n'y serait pas parvenu. Seul on ne peut sortir de l'ego, c'est impossible.

    11
    Jeudi 16 Avril 2015 à 09:30

    Le commentaire est très beau, accueillir sans juger. Il me semble qu'il ne faut pas s'encombrer des dogmes mais laisser parler le cœur... J'aime quand le regard se porte sur des origines variés, on a toujours à apprendre des autres... Belle journée Alyosa.  brigitte

    12
    Jeudi 16 Avril 2015 à 15:24

    De la part d'un Maître, c'est la moindre des choses. Et il n'a rien à apprendre des autres, ce sont les autres qui viennent à lui...

    13
    Jeudi 16 Avril 2015 à 17:45

    Merci pour cet article très intéressant. Je viens justement de terminer "Être en pleine conscience" de Osho. Il y est question de la vigilance et du rappel de soi qu'avait avant lui enseigné Georges Gurdjieff. Un excellent ouvrage de mon point de vue.

    Mes amitiés

    Alain

    14
    Jeudi 16 Avril 2015 à 18:22

    Oui, tous les ouvrages d'Osho sont excellents, quoi qu'on ait pu lui reprocher.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :