• L'Instant Secret


          Ce changement de titre évoquait clairement une recherche, vous laissant quelque peu perplexes.  

           En harmonie avec le signe du Sagittaire qui régit le mois que nous traversons, il traduit un désir de concentration, voire de simplification (au sens mathématique). 
     

            De même que les arbres aujourd'hui dépouillés par l'entrée de l'hiver ont perdu leur vêtement végétal pour ne laisser paraître que leurs squelettes (troncs et branches), de même il nous faut quitter les formes multiples de la surface de notre Être pour plonger vers Sa racine profonde.

          Ainsi, ce tableau des "figures de notes" en musique adopte l'aspect d'un entonnoir pour tracer un parcours depuis sa surface où pullulent les rapides quadruples croches, jusqu'à la paisible et immuable Ronde qui rayonne dans les profondeurs telle un Cercle parfait, la Cible absolue, l'Ouverture invisible, le Point imperceptible à l'origine de Tout...  

     

    Tableau des valeurs de notes

     

     

          Pour illustrer cette idée, voici un extrait du Tao-tö king dans la traduction de Liou Kia-hway (édition Folio) :

     

    « Trente rayons convergent au moyeu
    mais c'est le vide médian
    qui fait marcher le char.


    On façonne l'argile pour en faire des vases,
    mais c'est du vide interne
    que dépend leur usage.


    Une maison est percée de portes et de fenêtres,
    c'est encore le vide
    qui permet l'habitat.


    L'Être donne des possibilités,
    c'est par le Non-Être qu'on les utilise. »


    Lao-tseu, Tao-tö king chap. XI, éd. Folio sagesses

     

          Voici l'Instant Secret : il est ce Vide formant la base du vortex dont nous sommes la surface.

     

    Vortex

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 10:41

    Bonjour Aloysia, avant d'arriver à la racine la plus profonde, je crois qu'il faut se débattre dans les quadruples croches et ne pas s'impatienter et vouloir y arriver tout de suite. Il faut du temps avant de percevoir l'ultime clarté du vide ! Bon dimanche ma belle

      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 10:47

        On met du temps en effet à comprendre qu'il n'y a rien à faire, qu'à arrêter de bouger.

    2
    thierry
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 10:53

    Superbe citation qui incite à une réflexion tout aussi profonde , mais avant d'arriver à arrondir les angles combien de crochets et de renvois multiples, des réfractions aussi qui incurvent les trajectoires personnelles. Pour autant la physique du vide avance, entre effet Casimir et manège enchanté, il est un paradoxe absolu et la source de tout , mais on n'a pas fini d'en évaluer les propriétés

      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 21:14

        ... Et on ne finira pas !... Merci Thierry. Bonne nuit.

    3
    Lundi 30 Novembre 2015 à 10:14

    J'aime ce moment, ce point où, dans le silence intérieur, jaillit une lumière... La saison s'y prête bien, c'est bon de commencer à s'alléger...  Belle journée Alyosa.  brigitte

      • Lundi 30 Novembre 2015 à 10:28

        Belle journée dans la lumière du Cœur, Brigitte.

    4
    Lundi 30 Novembre 2015 à 12:16

    très beau texte que tu nous proposes. 

    Je ne suis rien, pourtant d'où viennent tous ces mots, toutes ces pensées, tous ces riens ... ?

    Quelquefois je suis surprise moi même 

    et un souffle répond (le mien..l'esprit...) : de tout ce que tu as vu, entendu, compris et aimé.

    Bises et merci 

      • Lundi 30 Novembre 2015 à 14:11

        Bonjour, Durgalola. Oui, la lecture du Tao tö king me ravit... 

    5
    Lundi 30 Novembre 2015 à 16:02
    Daniel

    Le mot simplicité me parle.....Tout devrait être simple. Les complications relèvent toujours du mental.

      • Lundi 30 Novembre 2015 à 16:10

        Tu as tout à fait raison, Daniel.

    6
    Lundi 30 Novembre 2015 à 20:42

    j'ai souri en comprenant que le chat orange (ma fille a un chat orange qui s'appelle Gnocchi) était tombé...

    Tu vois en écrivant cette petite histoire d'animaux, je suis partie de choses vues, sues, entendues : Djinnie, le corbeau, les moineaux, j'ai mis la laisse au chien ... c'est resté trois jours dans ma tête, n'ayant pas le temps d'écrire (nous avons préparé les 60 ans de mon mari) et ce matin, le reste est venu ... 

    C'est là que je me dis que tout ce que j'ai entendu, vu, digéré, compris depuis toutes les années de ma vie... ressort ... comme si moi ???? l'esprit ??? soufflait. 

    Merci pour tes écrits qui me font aller plus loin sur mon chemin. Bises 

      • Lundi 30 Novembre 2015 à 20:59

        Alors, c'est "l'inspiration" ? Merci à toi, Durgalola, sans cet "écho" je n'avancerais pas non plus.

    7
    Mardi 1er Décembre 2015 à 13:54

    On passe sa vie à vouloir combler le vide

    Belle après-midi Aloysia

    Bisous

      • Mardi 1er Décembre 2015 à 15:10

        Comme tu dis, Océanique... Un gouffre qui permet à l'ego de gonfler comme un ballon !

    8
    Mardi 1er Décembre 2015 à 16:33

    oui Aloysia ... c'est ça, je viens de scanner mes derniers mandalas et avec la programmation, j'ai eu des ratés yes

    Maintenant, mettre le chat par terre ... et aller promener le chien ... la nuit arrive déjà. Bises et bonne fin de journée.

      • Mardi 1er Décembre 2015 à 17:13

        glasses   J'espère que tu seras passée entre les nuages... Pas très gai aujourd'hui !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :