• L'habitant secret

     
      
       Voici un nouveau poème extrait de la plaquette récemment publiée aux éditions Stellamaris (voir ci-contre).  
            Il débute la partie intitulée La Remontée du Fleuve, dans laquelle au sortir des épreuves décrites dans Labyrinthes et Flammes la lumière réapparaît sous la forme de la Source fabuleuse qu'est le soleil.   
        Premier d'une série de quatre, il évoque l'enchantement d'une première maternité. 
     


    Auprès de ton silence
    Je suis comme embaumée

    Vêtue de ton sourire
    Je suis comme lavée
    Et blanchie de tout mal

    Et c’est un souffle si secret
    Qui me mène jusqu’au printemps

    Comme si l’espace avait pleuré
    Pour former ces milliards d’étoiles

    Que je pleurerai à mon tour
    Pour créer ces milliards de rires
    Et de petits soleils brisés

    Il n’y a plus que le silence
    L’espace est habité

    Il n’y a plus que le sourire
    La nuit ne fut qu’un rêve
    Un peu de brume sur les astres
     
     
    NB : comme l'indiquent les premiers commentaires, ce poème a déjà été publié sur ce blog en décembre 2006.
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Mai 2011 à 12:00
    Bon week-end Valentine Amitiés, Flo


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :