• L'église romane de Sainte-Lizaigne (1)

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne03.jpg

    L'église romane de Ste-Lizaigne

     

       Il existe à proximité d'Issoudun un petit joyau d'architecture romane méconnu : l'ancienne église de Sainte-Lizaigne qui, après bien des déboires et grâce à la mobilisation des habitants de la région, a été classée aux Monuments Historiques en 1970 et fut finie de restaurer en 2006. Désaffectée pour le culte depuis la construction d'une nouvelle église, achevée en 1930, elle était munie d'un clocher qui, sous prétexte qu'il menaçait de s'écrouler, a été détruit en 1954. 

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne16.jpg


             Vous pouvez agrandir cette image que j'ai puisée sur l'intéressante étude réalisée par Jean-Pierre Naud, à cette page.

         "Sainte Lizaigne" est le nom du village : intéressant patronyme puisqu'on ne le retrouve nulle part ailleurs, et aussi étrange à l'oreille que celui d'autres saints baptisant des communes de la même région, comme "Saint Aoustrille" (dans l'Indre, mais appelé également "Saint Outrille" dans le Cher) bien plus français que "Auguste" et qui n'est pas sans évoquer "Utrillo", ou "Saint Paterne", autre inhabituel et bienveillant personnage qui prête son nom à l'un des plus vieux quartiers d'Issoudun.

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne06.jpg


        L'abside est la partie la plus attachante et aussi celle qui fut érigée en premier, soit au XIe siècle. C'est au XIIe que lui fut ajoutée une nef, pour accueillir un plus grand nombre de fidèles.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne07.jpg


       
      Plus tard furent ajoutés la sacristie (XIXe s) que l'on aperçoit ici sur le côté, et le fameux clocher (?) démoli au XXe siècle. Par contre l'aspect actuel permet de discerner de jolies petites croix au sommet des frontons, parmi lesquelles celle de façade, retrouvée récemment, a été reproduite à l'identique par un artiste local.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne04.jpg


        La croix ci-dessus, côté abside, se regarde sans doute dans l'autre sens et contient la même figure de "croix celtique" que celle de façade, ci-dessous.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne09.jpg


      Je n'ai hélas pas pu pénétrer dans l'église (dont les clefs peuvent cependant être obtenues sur demande auprès de la mairie) mais en ai une photographie tirée de mon autre blog, concernant une exposition des dessins de Robert Bichet en 2010 : en effet, totalement désaffectée pour le culte la chapelle sert maintenant de théâtre à des manifestations culturelles.

    Eglise-Ste-Lizaigne-expoRB2010.jpg


       On y voit Robert Bichet, en chemise blanche, derrière Pascal Pauvrehomme - avec le micro - qui est le maire de la commune mais aussi un grand poète berrichon auquel j'ai déjà rendu hommage sur ce blog (voir aussi à cette page).

        Il est dommage que je ne sois pas entrée faire des photos de l'intérieur, car on y a découvert des fresques d'exception, qui malheureusement étaient déjà gravement endommagées.

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne18.jpg

         Article cité par Jean-Pierre Naud dans son historique de l'église, que je vous incite à consulter si le monument vous intéresse.

     

       Au fond, on aperçoit un Christ en majesté environné de vieillards de l'Apocalypse, et sur les côtés du vitrail situé au centre de l'abside, deux fresques retiennent l'attention, que l'on appelle "l'Eglise", et "La Synagogue" (voir ici). Elles dateraient du XIIe siècle.

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne19.jpg

    (Image tirée du site indiqué en lien)

        En ce qui me concerne, j'ai fait le tour de l'église, et me suis intéressée aux figures plus ou moins diaboliques qui soutiennent le toit conique de l'abside. En voici quelques exemples.

     

    Eglise-de-Ste-Lizaigne11.jpg


          Il est amusant de contempler ce personnage à longues dents, à gauche ; mais à droite, la triple face est aussi bien étrange.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne12.jpg


    Il s'agissait bien d'un petit démon, comme en témoignent ses cornes et ses oreilles pointues.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne13.jpg


    Autres figures d'inspiration animale...

    Eglise-de-Ste-Lizaigne14.jpg

         
         Terminons par la dernière face de l'édifice (qui était dans l'ombre) :

    Eglise-de-Ste-Lizaigne10.jpg

     
     Enfin, deux sites à consulter et dont je me suis inspirée :

    http://www.saintelizaigne.fr/IMG/pdf/L_eglise_romane_par_jean_pierre_Naud_2640.pdf

    http://www.saintelizaigne.fr/spip.php?article29

     

       Ajoutons que le journaliste et écrivain Jean-François Donny, qui vit sur la commune, a consacré à l'église un joli roman pour la jeunesse, édité en 2006 par sa propre édition "Les Mains Nues" : Le Trésor de la Vieille Eglise.

    Eglise-de-Ste-Lizaigne17.jpg

       
     Pour vous le procurer, cliquez sur l'image.
     

     
     
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Septembre 2013 à 12:00
    Lorsque je lis ou que j'entends "classé aux monuments historiques", ou classé au patrimoine de l'Unesco, cela me fait toujours plaisir, car ce sont des architectures qui ne disparaîtront pas du paysage. C'est notre histoire, c'est notre passé toutes ces vieilles pierres, elles ont une âme. Très jolie cette église. Bisous à mamie 5 fois, heureuse femme !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :