• L'Ecclésiaste

     

    L'Ecclésiaste

     

     

    « Illusion, tout est illusion.

    À quoi bon toute la peine des humains sous le soleil ?

    Les générations se succèdent, la Terre est encore là.

    Le soleil se lève, le soleil se couche.

    Il va vers là d'où il vient, le vent tourne,  du midi au nord, il retourne au vent.

    Les fleuves coulent vers la mer et la mer n'est pas remplie, ils n'en finissent pas de couler.

    Toutes les paroles sont usées, incapables de dire, l’œil n'est jamais satisfait de ce qu'il voit, l'oreille n'est jamais remplie de ce qu'elle entend.

    Ce qui fut sera, rien de nouveau sous le soleil.

    Quelqu'un dit : « Voici du nouveau » ; cela était dans les siècles qui nous ont précédés.

    On ne se souvient pas de ce qui était, on ne se souviendra pas de ce que nous sommes.

    Moi, Qohélet, j'ai été roi d'Israël à Yeroushalaïm.

    De tout mon cœur j'ai cherché la Sagesse et observé tout ce qui se passe sous le ciel ; c'est un dur travail qu'Elohim, « l'Être qui fait être tout ce qui est », donne aux enfants des hommes pour qu'ils s'y exercent.

    J'ai observé tout ce qui se passe sous le soleil : tout est illusion et illusoire, poursuite du vent.

    Ce qui est tordu reste tordu, ce qui manque ne peut être mesuré.

    Je me suis dit à moi-même : voici que j'ai amassé et accumulé toutes sortes de savoirs plus que quiconque avant moi à Yeroushalaïm.

    J'ai acquis science et sagesse pour comprendre la bêtise et la folie : je sais maintenant que cela aussi est illusion, poursuite du vent. »


    L'Ecclésiaste (Le Qohélet)
    Adaptation de Jean-Yves Leloup
    (Presses du Châtelet, 2016)

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Août à 10:50

    Si tout est du vent, pourquoi se casser la tête à essayer de comprendre. Vivons notre vie au mieux en évitant de faire du mal autour de soi et tout sera dit ! Bises Aloysia

      • Samedi 5 Août à 15:21

        Et pour ce qui est du vent, vous êtes gâtés à la Ponte du Raz !  sarcastic

    2
    Samedi 5 Août à 14:00

    Je ne passe pas ma vie à ressasser ....

    La vie c'est devant ...

    Sans chercher l'impossible car il n'existe pas 

    Se contenter de peu , c'est avancer sans réveiller l'orgueil 

    C'est l'orgueil qui nuit et pourrit la vie , ça n'a rien à voir avec la religion 

    La bonté, elle est innée , elle ne se dicte pas sur les livres  elle guide la vie de l'être  sur le droit chemin 

    C'est pour cela sûrement qu'il est bon de se fier à soi-même , les livres ouvrent l'appétit  de l'âme sensible , nourrissent l'esprit mais sachons garder les pieds sur terre , ...

    Merci pour ton billet et ce moment que tu m'accordes à me lire wink2

    Bon weekend 

     

     

     

      • Samedi 5 Août à 15:23

        Ne s'arrêter sur rien, c'est le secret ... Toujours poursuivre son chemin sans interpréter ni paniquer de rien ! Bravo, Rose, tu sais le faire... money

    3
    Dimanche 6 Août à 12:48

    Bonjour Aloysia

    Lors d'un concours de nouvelles au Salon des Poètes de Lyon j'vais demandé à la gagnante de m'envoyer son texte écrit sur l'île d'Arz dans le Golfe du Morbihan où j'avais posé mes pieds alors que nous étions en voilier.

    Elle m'avais écrit un petit mot ...

    "Vous êtes ce que j'étais, vous serez ce que je suis" 

    Je n'avais pas alors le projet de m'installer en Bretagne au pays de mes racines maternelles.

    Nous ne sommes qu'un maillon d'une même chaîne.

    J'aime le vent j'aime l'océan ... fille du Morbihan

    Si je parle de moi c'est que je parle de tout ce qui m'a fait ... rien de nouveau

    Belle journée 

    Bisous

     

      • Dimanche 6 Août à 16:07

        De qui parler sinon de soi ? Cette dame a dit la vérité... Tous les êtres que je rencontre, en chair et en os ou sur le net, sont soit ce que j'étais, soit ce que je serai...  smile

    4
    Dimanche 6 Août à 16:26
    durgalola

    un très beau texte ; ce matin, j'ai vu une montgolfière et j'ai joué à la suivre avec le chien ; c'était un bon moment où rien d'autre n'existait, et le ballon est parti de l'autre côté du quartier, et le moment s'est écoulé ; même si on vit l'instant suprêmement, cela est temporel ; pourtant exister, être est notre mission ici bas ; bises et merci

      • Dimanche 6 Août à 17:24

        Cela est temporel pour notre mental qui est ainsi fait. D'ailleurs c'est le mental qui vit "l'instant"... Notre Être Réel lui, VIT tout simplement et ce n'est pas temporel. Oui,je ne vois partout que des gens qui déclarent que vivre "tout simplement" est notre "mission ici-bas" : joli refuge pour l'ego !! happy

    5
    Dimanche 6 Août à 19:37
    Durgalola
    Ce que je veux dire c'est qu'avant d.escompter le paradis notre vie est ici. Bises
      • Lundi 7 Août à 09:33

        Parce qu'"ensuite" on "escompte le Paradis" ? Il n'y a rien à projeter.Tout cela est mental. "Ici" est mental également. La vraie vie est non mentale et permanente, et elle est aussi le "para-dit" !

    6
    Lundi 7 Août à 14:57

    Chaque jour est un éternel recommencement...

    Et tout est illusion...

    Et la Terre continue de tourner...

    Bises Aloysia

      • Lundi 7 Août à 18:10

        C'est en nous qu'elle tourne !... Comme un joli manège qui lance plein de couleurs...

    7
    Lundi 7 Août à 19:55

    Il m'arrive, de temps à autre, de repenser aux écrits de l'Ecclésiaste, lorsque je ressens moi-même la vanité de toutes ces choses qui nous occupent au quotidien...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :