• L'Aiguille de la balance

     
          Le Je, en position intermédiaire, hésite :

    Reliance, ou béance ?
    Régence, ou absence ?



    Création-Divine Revelessence

    Une très belle création de Divine Revel'essence

     

     

    Je

    vais de


                       l' UN                                                        à                                                 l' UN

     

     


  • Commentaires

    1
    Rose63au
    Vendredi 17 Avril 2015 à 10:26

    L'arc en ciel du bonheur

    POUR TOUS 

    Mais dans ce monde fou

    Les parts sont inégales 

    Hélasssssssssssssssss

    Et la-haut personne le voit ?? 

    Bisous et belle fin de semaine 

    Par la penséesmiley

     

     

     

     

    2
    Vendredi 17 Avril 2015 à 12:08

    Bonjour, Rose ! Notre monde, c'est celui de droite : il n'est que le reflet du monde réel (qu'on aperçoit à gauche), rempli de toutes les potentialités infinies du réel, d'où son extrême diversité à laquelle on ne peut rien changer ; par contre s'il est régi par la loi de la dualité (si bien que chaque chose a systématiquement son inverse) nous ne devons nous en prendre qu'à nous-même... et essayer par l'Amour d'améliorer notre mauvais travail ! Bises à toi, douce voyageuse.

    3
    Vendredi 17 Avril 2015 à 12:27
    Daniel

    Trouver l'équilibre....Trouver l'unité ?

    4
    Vendredi 17 Avril 2015 à 13:04

    Bonjour Aloysia, puisque les potentialités sont là, alors essayons de les exploiter au mieux pour le bien des autres ! Bonne journée à toi et bises

    5
    Vendredi 17 Avril 2015 à 14:09

    1. Quelle signification mettre derrière ces 4 mots en "anse"

    reliance, béance

    régence, absence ?

    2. L'aiguille de la balance oscille; c'est son rôle,  tout en étant toujours reliée aux deux plateaux et quelque part au pied de cette balance/arc-en-ciel, à gauche ou à droite il y a le cadeau. Y croire et le chercher en cadence c'est vivre et osciller au rythme de son cœur (aimer)

    6
    Vendredi 17 Avril 2015 à 15:26

    Merci de vos commentaires.

    -> Jamadrou : je n'ai choisi ces terminaisons que par hasard au début, puis parce qu'elles plaisaient à mon oreille. Ce qui compte, c'est le sens des mots, dont les oppositions sont soulignées par la rime justement (quoique ces phrases ne fassent pas partie du poème, mais soient juste une introduction explicative).

    -> Daniel : il n'y a ici rien à trouver, mais juste un constat. Le "Je" est situé dans l'intervalle (pont ? Crevasse ?) entre le Réel et l'Irréel et sa position est difficile : tel un Janus il se tord le cou et sent que son existence relève d'une lourde responsabilité... Il n'est plus que le prisme qui déforme le Réel ! 

    7
    Vendredi 17 Avril 2015 à 22:42

    être tout simplement ... bises

    8
    Dimanche 19 Avril 2015 à 01:29

    L'alpha et l'oméga. C'est une belle évocation, et le "dessin" sur la page est plein de sens.

    9
    Dimanche 19 Avril 2015 à 09:58

    il y a un entre deux qui oscille effectivement..

    10
    Dimanche 19 Avril 2015 à 14:41

    Ceci (image et mots) me plaît beaucoup !

    11
    Dimanche 19 Avril 2015 à 20:35

    Finalement il n'y a que l'Un. j'aime la disposition de ton texte.

    12
    Dimanche 19 Avril 2015 à 22:43

    Merci, Ariaga, ainsi qu'à vous toutes... Un petit genre de "calligramme"...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :