• Io


    Voici un autre poème extrait du recueil "Le Passage".

     

     

    C’est le printemps qui s’offre à moi :

    Comme le printemps charmeur me réveille !

    Je roule avec ses pierreries,

    Ses flots d’or blond et ses opales.

     

    C’est la lumière qui m’éveille !

    Comme la lumière est troublante !

    Elle m’échappe et me contemple,

    Et me caresse et s’évanouit…

     

    C’est la nature qui m’appelle !

    Que la nature est désirable…

    J’étreins ses fleurs et ses prairies,

    Je cherche la biche endormie.

     

    Mais où est ma source magique ?

    Où est le terme de ma quête ?

    La terre est loin où j’aspirais !

    Mon corps se consume d’oubli…

     

    Pourquoi m’éveillez-vous, printemps ?

    Pourquoi me charmes-tu, lumière ?

    Que ne me laissiez-vous mourir,

    Exténuée, sur le chemin !

     

    Je suis ivre de course errante,

    Folle de la blessure ardente

    Qui m’épuise et qui m’éblouit.

    Oh ! Montrez-moi plutôt ma route !

     

    chevreuil-en-fuite.JPG

    Chevreuil en fuite - photo Joël Le Balch

     
     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Mai 2011 à 12:00
    Magnifique ! Une belle inspiration...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :