• Hymne

     
       Et maintenant, pour finir en beauté cette petite séquence sur Fontainebleau, je vais vous donner à découvrir l'Hymne bellifontain que nous offrit en 1960 la Ville de Constance à l'occasion du jumelage
     
    entre les deux cités... Cette sympathique collaboration me valut une correspondante là-bas, et plusieurs voyages très agréables dans cette région touristique au lac réputé, riche en monuments historiques, et proche de la Suisse, de l'Autriche et du Massif Alpin.
           Malheureusement, si j'ai le texte, je ne peux vous en passer l'enregistrement ; et si je peux en donner la partition (pour ceux qui la liraient), je ne sais pas insérer le texte dessous... Mes excuses, surtout pour le fait que le nom de l'auteur (allemand au demeurant) m'est inconnu. Par contre, sans vouloir médire, je vous avoue que si je vous livre cela, c'est à cause du côté "Orféon" très martial qui m'amuse beaucoup...

     

     

     
    1) - Le texte :
    Fontainebleau, charmante ville,
    Toujours nous voulons te revoir
    (oui te revoir)
    Et le serment de nos édiles
    Est le gage de notre espoir !
    (de notre espoir)
     
     
    Château, forêt, belles demeures,
    Enchantent nos yeux éblouis
    (oui zéblouis)
    Et trop vite passent les heures
    Dans ce pay-y-ys qui nous sourit !
    (qui nous sourit !)
     

                      
     
     
    2) - La musique :

     
     
     
     
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Novembre 2005 à 12:00
    La musique est géniale avec les croches pointées double croches... c'est malin, Valentine, je vais me la chanter toute la journée maintenannt (rires) lalalaaaa la la lalaaaaaaaaaaala, et le texte très.. comme un hymne... C'est une chouette idée de joindre la partition à un article.. C'est pour ça que je l'ai mise, tiens, elle est super riglote cette musique, alors je peux au moins la partager avec ceux qui peuvent la lire ! Justement je l'ai notée pour m'en libérer, parce que moi aussi je me la chantais toute la journée !!! Mais on ne connaît pas le nom de son auteur... Mon père l'a reçue à l'époque en tant que professeur d'Education Musicale chargé de la classe de spécialité A6 au Lycée François Ier de Fontainebleau, mais il n'a rien noté de spécial comme signataire. (Peut-être dans les archives de la mairie?)


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :