• Humeur

     

    Marre de la désinformation !!    a--2-.gif

     

    Ou bien (pour n'accuser personne) : "Les caprices du climat"... 0--18-.gif .

    Je m'explique.

    J'habite dans l'Indre : là où j'ai mis la flèche.

    Indre-departement.svg.png
       D'après les infos, nous sommes en vert question canicule. Ce doit être bien pire ailleurs. Admettons. Hier il y avait 36°, aujourd'hui idem ; bien sûr il n'y a pas la pollution des grandes villes mais l'atmosphère
    ici est lourde et il n'y a pas d'eau - ni de circulation d'air. Enfin passons. 

       Mais ce qui me fâche, c'est ce qui s'est passé ce week-end. Vous me direz si j'ai manqué quelque chose, mais samedi je n'ai pas noté d'avis d'orage à la météo. Le soir on est allés dîner dans un restau climatisé et quand on est sortis le ciel était constellé d'étoiles et la chaleur accablante : il faisait encore plus chaud dehors que dans la maison fermée. J'ai voulu ouvrir mes volets avant d'aller dormir et m'en suis repentie ! Cependant n'ayant pas d'étage je ne pouvais envisager de laisser mes fenêtres ouvertes la nuit, et j'espérais aérer un peu avant de fermer les volets.

    gif-informatique-011.gif

       Soudain je me suis rappelé que mes dahlias, qui avaient subi le soleil brûlant toute la journée, avaient grand besoin d'eau et que si j'attendais le matin ils ne pourraient pas en profiter ; j'ai donc consulté la météo sur internet pour voir si de la pluie était annoncée.

       J'ai même choisi la météo locale, tant qu'à faire...  Mais pour ma région, rien à signaler : nuit claire et, précision, aucune pluie attendue dans les prochaines heures.

    canard_032.gif

       Je suis donc ressortie à minuit remplir mon petit seau et arroser mes dahlias. Il y avait encore 30° au thermomètre.

       Après cela, impossible de m'endormir... J'ai fini par y réussir vers deux heures du matin. 

       Sur le coup de 3 heures 1/2, réveillés par un grand bruit : une cavalcade ou un train lancé à grande vitesse. Les chiens, terrorisés, tremblent et rampent sous les lits.

     

    eclairnoir.gif


      À travers les fentes des volets le vent souffle si fort que tout est ébranlé dans les pièces. Les bourrasques sont si violentes que je commence à me demander ce que je dirais si je sentais ma maison soudain emportée dans un tourbillon...

     

    orage2.gif

     

       Impossible de savoir si le grondement continu qu'on entend tient à la vitesse du vent ou s'il y a de l'orage dans l'air - cependant les éclairs se succèdent de façon permanente aussi, créant une sorte de clignotement blafard. L'idée de l'apocalypse nous effleure, et on ferme les fenêtres pour se protéger...

     

    eclair01.gif

     

       Enfin vers 4 heures un vrai roulement de tonnerre se fait entendre, et le vent cède la place à la pluie. Nous respirons... Mais j'aurai arrosé pour rien, car il tombe une averse bien drue - qui d'ailleurs me ravit et remplit à nouveau la citerne. 

        Au matin les voisins ne parlent que de cela. Tous le monde s'occupe, jusqu'à midi, à ramasser feuilles et branches tombées, et je dois relever mon pauvre dahlia, qui décidément n'a pas de chance et a été couché sous le choc. Enfin avec un bon tuteur il devrait s'en remettre. On entend les pompiers toute la matinée.  

     camion_085.gif

        Et je parle de DIMANCHE ! 

        Or, aux infos, rien de tout cela. Pas d'orage, non non non. Il n'y a qu'à Bordeaux et à Lyon qu'on en bave parce qu'on a trop chaud.


    chien_50.gif

          ... Et aujourd'hui seulement, ils annoncent ces orages-là pour la nuit prochaine...! Et pas ici : pour le sud-ouest, oui oui oui !! colere5.gif 

       Alors bon, le journal local lui, fait tout de même état de quelque chose, aujourd'hui seulement puisqu'hier il n'avait pas eu le temps de réagir... Lisez à cette page :

    Indre. Dans la nuit de samedi à dimanche, une tempête a causé plusieurs perturbations. Pompiers, agents du conseil général et d'ERDF ont oeuvré.

    On ne peut pas tout avoir. Si la journée de samedi fut faste en ce qui concerne les températures, le prix à payer a été le fort coup de vent qui a balayé le département, au milieu de la nuit de samedi à dimanche, entre 3 h et 4 h. « Un bel orage, oui, explique-t-on du côté de Météo France à Déols. Il a commencé dans le sud et il est remonté sur le Berry. Mais globalement, c'est l'Indre qui a été le plus touchée. » Hier, les pompiers ont expliqué avoir été « mobilisés depuis l'arrivée de l'orage. Nous multiplions les interventions, pour des arbres ou des poteaux électriques tombés sur la chaussée. Mais au fur et à mesure que les gens se lèvent et regardent au dehors, les appels affluent de plus belle... » Au total, les pompiers de l'Indre ont effectué une quarantaine d'interventions.
     
    6.000 foyers privés d'électricité

    Du côté d'ERDF qui gère le réseau électrique, les conséquences de la tempête sont concrètes : « A 6 h du matin, nous avions 6.000 foyers sans électricité. Mais toutes nos équipes se sont mobilisées pour une intervention rapide et progressive. » Néanmoins, hier soir, ERDF ne pouvait pas donner l'assurance que tout serait rétabli ce matin.
    Forte tempête, donc, ou simple coup de vent ? Météo France-Déols donne les chiffres qui permettent de se faire une idée : « A 3 h 40, nous avons enregistré des pointes de vent à 112 km/h du côté de Montgivray. A Châteauroux, le vent a soufflé jusqu'à 100 km/h. » Fort heureusement, les prévisions pour les heures qui ont suivi, notamment la nuit dernière, étaient plutôt rassurantes : « On ne peut jamais vraiment tout prévoir, avec les orages, mais les conditions météo devraient néanmoins s'améliorer. »

    Christophe Gervais

     

      Avons-nous des hallucinations collectives ? snoopy_003.gif

     

     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Août 2011 à 12:00
    Vous avez eu chaud ! lol bises clem


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :