• Fontainebleau : descente au long des cavernes


        Pour faire suite à cet article, redescendons doucement de la Croix du Calvaire en suivant le plateau rocheux qui, sur un long parcours, découvre à ses flancs un chaos de rochers et surtout de superbes cavernes.

        Nous accompagnerons notre promenade de la première des "Évocations" d'Albert Roussel, oeuvre composée en 1910 et rapportée de son voyage en Inde : en effet, inspirée par la visite des grottes d'Ellora et notamment pas la vision d'une statue de Shiva, cette première partie s'intitule Les Dieux dans l'ombre des Cavernes... 

     

    Orchestre Philharmonique Tchèque sous la direction de Zdenek Kosler. Enregistrement Supraphon de 1978, remasterisé en 1998 (voir ici).

     

    Fontainebleau-avril11-16.jpg
         Une première approche... mais ce n'est que le début.

    Fontainebleau-avril11-17.jpg

     
       Ah ! là c'est déjà mieux ; et regardez cet arbre qui s'échappe du rocher par la gauche.

    Fontainebleau-avril11-18.jpg


         La même caverne vue plus vers la droite. On pourrait y passer la nuit !! D'ailleurs beaucoup l'ont fait, vous en verrez des traces plus loin ; car ici l'endroit manque d'intimité.

    Fontainebleau-avril11-19.jpg


       J'emprunte un chemin qui serpente entre les rochers aux formes étranges, et je croque au passage cette gargouille à la gueule béante.

    Fontainebleau-avril11-20.jpg

     
       Mais voici qu'un nouvel antre se profile au fond du goulet.

    Fontainebleau-avril11-21.jpg

     
       Et regardez si l'on n'est pas bien ici ! Mais juste assis, il faut le dire...

    Fontainebleau-avril11-22.jpg


         Et c'est reparti pour le défilé ! Dans lequel on rencontre cet arbre, sympathique promeneur immobile et silencieux.

    Fontainebleau-avril11-23.jpg
        Mais poursuivons notre chemin vers de nouvelles découvertes...

    Fontainebleau-avril11-24.jpg


        Ce rocher a l'air tout pensif, le regard tourné vers son voisin...

    Fontainebleau-avril11-25.jpg

     
       Ici, de deux choses l'une : soit l'on voit une énorme gueule béante, soit l'on imagine un petit piédestal où s'asseoir sous un léger auvent. C'est d'ailleurs ce que l'on fait systématiquement lorsque l'on est enfant...

    Fontainebleau-avril11-26.jpg


        Si on lève la tête vers la droite, on découvre ces narines et ces oreilles de monstres,

    Fontainebleau-avril11-27.jpg


         un arbre qui pousse dans une encoignure,

    Fontainebleau-avril11-28.jpg

     
       et dessous... eh bien, dessous, une caverne ! Mais bien gardée celle-là : comme vous le voyez, devant se tient le dragon, avec ses quelques proies derrière lui.

    Fontainebleau-avril11-29.jpg


        Mais repartons, et admirons au passage cet arbre qui lance devant nous sa branche comme un tentacule aux multiples doigts.

    Fontainebleau-avril11-30.jpg

     
       Une nouvelle caverne nous attend, plus enfouie celle-là mais assortie d'un pin accroché à sa lèvre comme une limace posée sur le sol.

    Fontainebleau-avril11-31.jpg


        Au passage, découvrons cette inscription gravée sur une roche lisse au siècle dernier :

    « CALVAIRE - MONT USSY

    HIVER 1879-1880

    PINS MARITIMES GELÉS »

      Ce sentier relie en effet la Croix du Calvaire au Mont Ussy ; mais il faut dire qu'aujourd'hui trop de routes goudronnées (et fréquentées) ont été tracées en travers pour permettre d'effectuer ce trajet. Nous sommes donc cependant dans la direction du Mont Ussy, et il faut imaginer combien l'hiver 1879-80 put être froid, pour que tous les pins maritimes aient pu geler complètement !!

    Fontainebleau-avril11-32.jpg


       Un nouvel antre par là...

    Fontainebleau-avril11-33.jpg


         Roches taillées à coup de serpe, en effet. C'est étonnant ce qu'il y en a par là.

    Fontainebleau-avril11-34.jpg


        Une autre caverne ! Elles sont de plus en plus petites, car le plateau rocheux s'amenuise peu à peu au fur et à mesure que la colline s'infléchit.

    Fontainebleau-avril11-35.jpg


       On dirait un gros requin dressé n'est-ce pas ? Ou même une baleine ? Et juste à côté, un tronc en forme de pont...

    Fontainebleau-avril11-36.jpg


       Et là, vous n'êtes pas surpris ? On dirait un écorché, une sorte de planche pour la médecine ; et sur la droite, un museau mécontent.

    Fontainebleau-avril11-37.jpg

     
       Eh ! oui, encore une caverne ! Incroyable, n'est-ce pas ?

    Fontainebleau-avril11-38.jpg

     
       D'étranges excavations à nouveau qui font rêver d'une lointaine époque où la mer creusait ces rochers.

    Fontainebleau-avril11-39.jpg


       Mais nous descendons : il est temps de rentrer. Cette colline s'achève brusquement, formant une sorte de canyon avec la colline voisine. Dans le creux, une roche en équilibre et un arbre effondré dans les bras du voisin.

    Fontainebleau-avril11-40.jpg

     
      Celui-ci n'a pas trouvé d'appui...

    Fontainebleau-avril11-41.jpg

      
        À l'arrivée, saluons de nouveau la haute maison aux grands cèdres.

       Ce fut une belle promenade, n'est-ce pas ?

     

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Janvier 2012 à 12:00
    Je poursuis ma visite: ça me plait beaucoup, j'habitais en seine et marne avant de m'installer en charente-maritime.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :