• Florence


     

    A Florence Aubenas, qui vient d'être libérée.

     


    Florence,
    Ton sourire est le soleil
    De l’été retrouvé.
    Jaillie de ton hiver,
    De l’infinie noirceur du monde,
    Des profondeurs d’une terre égarée,

    Tu portes la clarté
    D’un regard ébloui,
    D’un enfant qui paraît…
    Limpide et transparente
    Comme l’Aube  qui Naît,
    Comme la Fleur d’été,
    Comme l’art florissant,

    Tu es la Renaissance.
     

  • Commentaires

    1
    Sam
    Vendredi 15 Juillet 2005 à 12:00
    C'est très beau tout ça ...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :