• Fiançailles

     
     

    Extrait de la fresque de Michel-Ange : la Création d'Adam 


     
    Je savais
    Que nos mains aveugles se toucheraient
    Dans le vide du temps

    Je savais
    Que l’étincelle ferait surgir des mondes
    De nos deux abîmes

    Je savais
    Ma pâleur et ma chute
    Et ton envol de feu

    Je savais qu’en tes doigts je deviendrais poussière
    Je savais
    Ton mystère d’été

    Et le temps qui me change en feuille de risée
    Et l’odeur de ta vie qui colore mon sang
    Et l’épaisseur du jour qui te crée ou t’efface

    Mais le dieu s’est glacé
    Et je sais ton sourire
    Il m’a tuée

    Je sais aussi
    Que sous mes pas
    Naissent les fleurs que tu désires

    L’ombre de ton regard
    C’est moi-même immobile à ta source
    Et tes gestes dorés
    Sont mon reflet dans le miroir

    Un vol suffit
    Je le savais

    Mais les étoiles nous entraînent…
     

     Le Rossignol d'Argent
    © Les éditions Saint-Germain-des-Prés, 1974

     
     

  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Novembre 2008 à 12:00
    C'est vraiment très beau. Les deux premières strophes me plaisent infiniment.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :