• Éphémère


          François Villon savait à merveille montrer combien la vie est peu de chose et éphémère.

     
        Cette ballade m'est subitement revenue en tête, et même avec la mélodie que lui ajouta le grand Brassens, car lorsque je l'ai étudiée, en seconde, le professeur avait eu à cœur de nous la faire chanter... sous ma direction ! 

     

    François Villon

    (Nota : j'ai modernisé certains mots ou leur orthographe pour la compréhension, d'autres sont expliqués en note ; ici le texte original avec les liens wikipedia pour repérer les personnages évoqués )

     

    Dites-moi où, n’en quel pays
    Est Flora, la belle Romaine ?
    Alcibiade, ne Thaïs,
    Qui fut sa cousine germaine ?
    Echo, parlant quand bruit on mène
    Dessus rivière ou sur étang,
    Qui beauté eut trop plus qu’humaine ?
    - Mais où sont les neiges d’antan ?

    Où est la très sage Heloïs(e)
    Pour qui fut châtré et puis moine
    Pierre Abélard à Saint-Denis,
    (Pour son amour eut cet essoyne1 ) ?
    Semblablement, où est la reine
    Qui commanda que Buridan
    Fût jeté en un sac en Seine ?
    - Mais où sont les neiges d’antan ?

    La reine Blanche comme un lys,
    Qui chantait à voix de sirène,
    Berthe au grand pied, Bietris 2, Allys,
    Harembourgis qui tint le Maine,
    Et Jeanne, la bonne Lorraine
    Qu’Anglais brûlèrent à Rouen,
    Où sont-ils 3, Vierge souveraine ?…
    - Mais où sont les neiges d’antan ?
     
    Prince, n’enquérez de semaine
    Où elles sont, ni de cet an,
    Qu’à ce refrain ne vous remène :
    Mais où sont les neiges d’antan ?

     

    1 essoyne : ici, épreuve.
    Pour Béatrice, l'inspiratrice de Dante.
     
    3 Mis pour "elles"


    L'interprétation de Georges Brassens 

      

             Je pense aujourd'hui à François Villon, qui a si bien montré le caractère éphémère des choses de la vie ; leur peu de valeur au regard de l'éternité. Car qu'est-ce que la mémoire, sinon une pensée sans plus de consistance qu'un rêve ? Qu'est-ce que l'histoire, sinon un enseignement destiné juste à nous servir de "modus vivendi" dans la jungle du monde terrestre ? Pas plus que la neige qui en fondant ne laisse aucune trace, ceux-ci n'ont eu d'existence réelle...

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Septembre 2014 à 18:53

    Peu de chose et si vite passée la vie, oh la la oui, merci, ah Brassens.... wink2 Jill

    2
    Lundi 22 Septembre 2014 à 19:06

    Bisous, Jill...happy

    3
    Lundi 22 Septembre 2014 à 19:39

    J'aimais beaucoup Brassens

    Oui, mais la vie mérite que l'on s'y attarde tout de même yes pour faire ce qui nous plait autant que faire se peut 

    4
    Lundi 22 Septembre 2014 à 19:45

    Ah ! ça c'est sûr ! Il y a à faire ! Bises, Rose... glasses

    5
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 00:10

    Vivre, c'est apprendre la nostalgie. Mais la vie sans le temps qui la disperse ne serait que glace et neige stériles.

    6
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 08:19

    La vie sans le temps et l'espace n'a plus de sens pour nous humains... sarcastic Bisous Carole.

    7
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 17:20

    "ceux-ci"? les mots de la pensée, donc... 


    modus vivendi, oui, vivendi


    toujours plus intéressant que modus operandi, summum de l'illusoire...


    la réalité de l'existence dans la réalité de l'incarnation, et dans la réalité de l'incarnation en mots


    ... canaux de communication ... d'autant de réel que l'on désire... si on le désire....


    enjaillons-nous de ce jeu...

    8
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 18:11

    arf   Ouh là, c'est compliqué dis donc... Mais je comprends tes bémols, car j'essaie de répéter une leçon qui n'est pas forcément une évidence pour l'esprit...! Bisous !

    9
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 16:50

    Quand on y réfléchit, c'est bien cela, mais c'est angoissant!

    10
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 18:25

    Oui, c'est angoissant pour les petits humains que nous sommes... yes  Mais il paraît que les "pauvres en esprit" hériteront du Royaume des Cieux, alors n'est-ce pas mille fois supérieur ? !

    11
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 12:43

    Oui ma belle, la vie passe très vite et que sommes-nous par rapport à tout l'univers ! Le principal est de ne pas salir cette belle nature par de vilaines actions et après advienne que pourra !!! Gros bisous yes

    12
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 14:32

    Gros bisous, Danae ...

    (J'ai voulu faire ce blog en vert, je crois que je vais le ramener au rose... ) happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :