• Effeuillage

     

     

    Une à une
    je défais les pierres
    du mur qui m’environne


    Puis
    j’enlève le manteau
    qui me recouvre


    Je retire les étoffes
    et le chapeau


    Et je me regarde


    Plus de visage
    plus de corps
    le vide infini

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :