• Du nouveau sur les grues


           Beaucoup de personnes m'ont signalé, depuis cet article, que les grues cendrées passaient tout de même parfois l'hiver en Centre France, et même que le site "Champagne Ardenne" auquel je m'étais référée l'avait noté. Moi qui m'étais contentée du petit jeu "Le voyage de grupette"   je n'avais rien remarqué 
    en effet de cette carte qui figure pourtant en bonne place dans la section consacrée aux "couloirs migratoires" :

    grues-hivernage

     


        Or hier, nous étions en randonnée. Et en prime, nous profitions d'un temps radieux... Si radieux que j'ai marché bras nus au soleil ! Nous avions rendez-vous à Villecelin dans le sud du Cher, petit village à 20 km environ au sud-est d'Issoudun et que je me suis permis de vous rajouter en rouge sur la carte proposée par "Champagne-Ardenne".

       J'ai pris quelques photos de la promenade que je vous montrerai ultérieurement; mais quel ne fut pas notre étonnement lorsque nous aperçûmes au loin tout un troupeau de grues, rassemblées comme il se doit (si l'on a bien suivi "le voyage de Grupette") dans un champ de maïs ! Elles adorent le maïs paraît-il, elles s'en gavent... même s'il n'en reste que la paille apparemment.

    Grues-7mars13-01.jpg


       Evidemment elles étaient loin et je n'avais emporté qu'un appareil rudimentaire pour ne pas être gênée dans la marche. 

    Grues-7mars13-02.jpg


       De plus, c'était évidemment à contre-jour, et cet appareil, petit et maniable certes, met des taches sur l'image.... Mais enfin on voit qu'il s'agit de grues.

    Grues-7mars13-03.jpg

     
       Cependant, ce sont des animaux farouches, et
     dès qu'elles perçurent notre présence, frrrt !

    Grues-7mars13-04.jpg 

       Elles se sont envolées pour se poser plus loin...

    Grues-7mars13-05.jpg  

       Puis nous les avons observées en vol, tournoyant puis prenant un instant la formation en V, avant de redescendre en piqué, comme si le temps ne leur paraissait pas favorable à un départ immédiat.

    Grues-7mars13-06.jpg 

        J'ai tenté de les filmer pour qu'on entende leurs cris, mais avec le contrejour et mon faible appareil je ne pouvais bien les fixer, et surtout, elles ne criaient pratiquement jamais ! Indice sans doute qu'elles n'avaient pas l'intention de voyager...

        Un monsieur à mes côtés m'indiqua que si je les observais en vol, je pourrais remarquer que la grue "meneuse", qui crie à l'avant pour entraîner les autres, est sans cesse relayée, comme si elles travaillaient en équipe ainsi que les cyclistes dans les championnats.
       Mais hier, pour s'amuser au soleil, elles n'avaient pas besoin de s'interpeller beaucoup. Le seul cri que l'on entendait parfois signifiait peut-être : "on redescend !"...

       Durant cette jolie promenade qui tomba vraiment à point nommé, car aujourd'hui il pleut, nous avons vu beaucoup d'animaux autres que ces grues... Je vous en parlerai demain. 

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Mars 2013 à 12:00
    Le tableau est complet, nous avons vu leur vol, et ce doit être impressionnant aussi lorsqu'elles sont toutes groupées au sol, ce doit faire un beau tapis argenté. Puis les chevaux, les moutons, les agneaux, tout le bonheur des rencontres en randonnée. Bonne soirée Valentine bisous


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :