• Douceur du soir

     

    Après les froidures de mars,
    Le soir rapporte sa douceur...
    Avril est là, paisible, au bord de nos maisons,
    Verdissant tendrement les ramures des arbres.

    Douceur du soir


    Tandis qu'à contre-jour,
    Silhouettes dressées comme marins au vent,
    Les pigeons se pavanent parmi les cheminées.

    Douceur du soir



    « Ce toit tranquille où marchent des colombes,
        Entre les pins palpite, entre les tombes ;
        Midi le juste y compose de feux
        La mer, la mer, toujours recommencée !
        O récompense après une pensée
        Qu'un long regard sur le calme des dieux !

        Quel pur travail de fins éclairs consume
        Maint diamant d'imperceptible écume,
        Et quelle paix semble se concevoir !
        Quand sur l'abîme un soleil se repose,
        Ouvrages purs d'une éternelle cause,
        Le Temps scintille et le Songe est Savoir. »
       
    Paul Valéry (1871-1945)
    « Le Cimetière Marin », début.
     
     
         Ah !  Paul Valéry, quel maître extraordinaire en poésie... Jamais je ne me lasserai de le relire. 
     
     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Avril 2007 à 12:00
    Oui,c'est effectivement magnifique ! Je découvre ce poète et je ne regrette pas ! :o)


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :