• Dialogue

     

    Tarot Zen - L'Innocence

     

    Le Créateur dit à sa créature :


    Aujourd'hui je t'ai créée.

    Aujourd'hui je t'ai voulue, plus fragile que tout ce qu'il peut y avoir de plus fragile, plus délicate que tout ce qu'il peut y avoir de plus délicat, plus infime que tout ce qu'il peut y avoir de plus infime.

    D'un seul geste je peux t'écraser et t'anéantir totalement.

    Pourtant je ne le ferai pas, car tu es la touche ultime de ma création. Tu es tout ce qu'il y a de plus infime, tu es un point à peine perceptible, à peine concevable... Mais tu es ma touche finale, sans laquelle ma création ne serait pas parfaite, ne serait pas ce qu'elle est.

    Sans toi mon Œuvre n'est pas achevée. Tu es unique et essentielle.

    C'est pourquoi je t'ai placée au cœur du cœur de ma Plénitude Sans Nom, afin qu'autour de toi tout s'harmonise.


    La créature au Créateur :

     Maître, si c'est vraiment le cas, pourquoi suis-je toujours si affamée de toi, comme si tu étais loin ?


    Le Créateur :

    C'est que j'ai imprimé mon Sceau sur ton cœur, afin que tu ne m'oublies pas.

    Mon Sceau est : « Je Suis ».

    Il flambe en toi, m'appelant sans cesse. Il brûle et te dévore, et te consumera jusqu'à la fin.


    La créature :

     Qu'est-ce que "la fin" ?


    Le Créateur :

    Je Suis le Commencement et la Fin.

    Jusqu'à la fin de "Je Suis", quand Tout se résorbe en son Principe.

     

    Auteur inconnu

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Juillet 2016 à 22:27
    durgalola

    c'est un beau texte ; cette question lancinante du créateur nous créant à son image est sans réponse. Pourquoi nous créer faillible et si débordée par notre mental ? bises

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 08:58

        Bonjour Durgalola ! Le Créateur joue avec sa créature comme on joue au yoyo : il la lance devant lui pour pouvoir se mirer en elle, et plus elle s'éloigne, plus se développe ce fil qu'est le mental, indispensable à sa survie, à sa connexion à la Conscience Universelle dont elle est issue et qui est le Créateur. Mais arrive le moment où le retour s'opère, et où le fil, s'enroulant de nouveau, représente le mental qui se résorbe naturellement pour redevenir Conscience Pure.

    2
    Mardi 12 Juillet 2016 à 11:32

    Dieu nous ayant créés, il aurait dû nous faire parfaits alors que c'est à nous de nous débrouiller pour se parfaire , c'est injuste !!!

    Bonne journée Aloysia

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 15:11

        Ah ! C'est toi qui le dis...

    3
    Mardi 12 Juillet 2016 à 14:49
    durgalola

    merci pour ton explication ; j'ai lu un passage aux Romains, parlant de ce pouvoir divin. Ne sommes nous pas Dieu ? et ce n'est pas un blasphème ,nous faisons partie de l'entièreté du monde ; tu sais quand j'étais ado, on nous parlait des hindouistes de cette façon : chacun était une partie du corps divin ; je me verrais bien comme une cellule infime. Bises 

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 15:14

        La partie la plus pure de nous-même est Dieu. Mais encore faut-il la dégager de toutes les scories qui l'ont engloutie. C'est un jeu, ce n'est pas "grave", mais ce qu'on appelle l'ego est l'ensemble des structures constituées par le mental qui au lieu de rester à leur état de machines robotiques ont fini par se prendre pour Dieu. Si on fouille, si on creuse en pratiquant l'humilité la plus totale, on trouve cette cellule infime qui est aussi étincelante que Dieu tout entier, n'en  étant cependant qu'une infime parcelle car c'est la création toute entière qui est Dieu.

    4
    Mardi 12 Juillet 2016 à 15:44
    durgalola

    merci de tout coeur.

    Bel après midi ... nous partons à la médiathèque.  Bises 

     

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 17:06

        Merci à toi Durgalola. Bel après-midi ! Belles lectures ou trouvailles discographiques !

    5
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 11:19

    je reviens juste pour regarder cette page

    en haut le mot "Dialogue"

    tout en bas de l'article

    à gauche le mot "Plénitude", à droite le mot "Vacuité"

    Notre vie n'est-elle pas dialogue, échange,  entre le plein et le vide?

      • Vendredi 15 Juillet 2016 à 13:42

        Oui, Jamadrou. Tout à fait.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :