• Dans une station de métro le matin

     

    Dans une station de métro le matin

     

     

    Cette suavité
    - Une forêt de jambes ;
    Oh le martyre d’un mégot !

    (Ton souvenir en moi répandu comme une onde…)

    Ce va-et-vient pressé ;
    Ces journaux dépliés…
    Comme ces visages sont las !

    (Ton univers de rêve enfumé de musique…)

    Cet incessant retour ;
    Ces trépidations…
    Une étrange harmonie lunaire…

    (Et toi parti si loin dans l’air à la dérive !…)

    Le Rossignol d'Argent
    © Editions Saint-Germain-des-Prés, 1974.
     
     

  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Mars 2006 à 12:00
    Bonjour d'une Martine à une autre. merci de votre espace poétique, je m'y suis bien promenée. Je vous invite dans mes rues, mes chemins. A bientot. http://spaces.msn.com/martineprunier1956/


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :