• Contrepèteries

          
          Parmi les auteurs que j'admire, il y a Joël Martin, le maître de la Contrepèterie.
     
          ... Mais au fait, qu'est-ce qu'une "contrepèterie" ? Cela consiste à échanger les syllabes, les voyelles, ou même seulement les consonnes de certains mots de manière à en former d'autres... Un art très subtil du jeu de mots dans lequel Joël Martin excelle tant, qu'il en pond comme d'autres sifflotent dans leur douche : à gogo ! Et j'en suis éberluée car cela semble couler de source alors qu'en ce qui me concerne, rien à faire : je n'ai jamais réussi à en fabriquer une, je le confesse.
    Bien sûr, bien sûr, diront certains, la contrepèterie est un art qui fit fureur dès la Renaissance, surtout pour maquiller des grossièretés, et que les messieurs échangent encore dans les salons avec des clins d'oeil complices en direction des dames...
    Mais tout le mérite de Joël Martin est d'en avoir écrit dans des livres à l'intention des enfants : eh ! oui, la "Contrepèterie pour tous" est aussi sa spécialité !!
    Alors, comme je suis quelqu'un de sérieux - et qu'en plus ces textes sont tordants -, ce sont eux que je vais vous citer ici. Tirées de la page "journaux" du livre intitulé "La vie des mots... l'ami des veaux !"
     

     

     
     

    Lutte animée à l'humanité !

    Le loubard balourd de Vénissieux était né vicieux...

    Vers Saint-Cloud, cinq loups verts...

    Quand ça pollue, ça pue l'eau !

    Invasion de rapeurs dans les studios : stupeur dans les radios !

    La soeur du notaire a volé la terre du noceur...

     
     
     


     
    Et maintenant voici deux menus à l'entrée d'un restaurant :

    1) menu gastronomique                    2) menu touristique
    Loup aux cèpes                              Soupe au lait
    Coquillages à l'aneth                        Coquillettes à la nage
    Fesses de grenouilles                        Graisse de fenouil
    Lourdes pastèques                           Steacks, palourdes
    Poires aux pruneaux                        Prunes aux poireaux
     

     
     

    Bon appétit !

     
     
     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Novembre 2005 à 12:00
    Pardon Valentine, je l' f'ra pus... En outre (de chèvre) je me suis aperçu que j'avais utilisé un "C" de iChat ou de SMS. Délosé, désossé, des sots laids, des eaux-laits ! (Plus dortu que Motordu tu meurs.) J'ai toujours aimé le bricolage, y compris cestuy-là, cestuy des mots et des sonorités : avec un peu de gras, ça finit toujours par tourner rond ! (°!*) Je sais, c'est long comme lacune : "La mère du Petit Poucet était une lieuse de chardons." Vrai ou faux ? Sorry !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :