• Colombe

     

    Le Silence un instant s’est mué en Colombe
    Une Colombe immense aux ailes déployées

     

     Et je voyais brûler dans son cœur entrouvert
    Une flamme vermeille
    Une flamme si vive
    Qu’elle aurait dû le consumer


    Qui montait par volutes
    Palpitant doucement 
    Flamboyant rougeoyant
    Sans s’éteindre jamais ni attaquer les chairs


    Et l’oiseau immobile
    Somptueuse Présence en Blanc immaculé
    M’offrait en m’aveuglant
    Le Calice rubis de son Cœur embrasé

     

     

    « Tableau noirLe son primordial »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:30

    Magnifique poésie Aloysia, une colombe de silence et de paix !

    2
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:47

    une belle création poétique Aloysia où je sens ton exaltation, un amour sans possession, sans condition, comme une éphémère transfiguration .

    3
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:53

    Une si belle inspiration...Merci Aloysia

    4
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:54
    Stellamaris

    Superbe, Aloysia ; bises !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:54

    Merci de votre lecture compréhensive. 

    6
    Mercredi 25 Mars 2015 à 20:44

    C'est comme un tableau. On voit. On s'imagine et c'est beau.

    clem

    7
    Mercredi 25 Mars 2015 à 20:52

    Oui, Clémentine, c'est comme un tableau...

    8
    Mercredi 25 Mars 2015 à 21:28

    Une très belle vision qui par tes mots vole jusqu'à nous en un fraternel partage.


    Mes amitiés


    Alain

    9
    Mercredi 25 Mars 2015 à 21:49

    glasses   Merci Alain. Te voilà donc de retour ?...

    10
    Martine
    Jeudi 26 Mars 2015 à 06:39

    Bonjour Martine,


    Comme tu le sais, j'ai eu de gros soucis avec mon ordi. Les choses vont revenir lentement à la normale. J'ai accès à internet. Ce soir, sans doute de nouveau à ma messagerie.


    Quel beau poème. J'ai souri en découvrant cette association entre la tourterelle et le silence. Car, ici, elles sont tout, sauf silencieuse. smile

    11
    Jeudi 26 Mars 2015 à 07:32

    Bonjour Aloysia,

    Ici, le silence déploie ses ailes afin que notre esprit s'envole dans la paix.

    Silencieuse sympathie, Jack

    12
    Jeudi 26 Mars 2015 à 09:10

    -> Martine : Mais ce n'est pas une tourterelle ! Cependant chez nous les tourterelles turques sont très douces...

    -> Jack : merci de ton passage porteur de paix... 

    13
    Jeudi 26 Mars 2015 à 20:13

    un très beau texte - une vision divine - bises

    14
    Jeudi 26 Mars 2015 à 20:58

    Une vision de l'Amour, oui... Bises, Durgalola.

    15
    Martine
    Vendredi 27 Mars 2015 à 05:17

    C'est vrai! mais où avais-je les yeux? he C’est sans doute qu'en ce moment, près de la maison,  il y a deux couples de tourterelles à collier qui se font la cour avec force courbettes. Un raffut!


    la colombe de la paix..


    Une paix magnifique


    Merci encore Martine. Pardon pour mon étourderie.


    smile

    16
    Vendredi 27 Mars 2015 à 08:33

    Quand le silence se fait colombre pour déposer sur notre coeur un sentiment de paix et d'amourBeau poèmeBelle journée Aloysia

    Bisous

    17
    Vendredi 27 Mars 2015 à 09:32

    Merci Martine, merci Océanique ! Belle journée à vous deux.

    18
    Vendredi 27 Mars 2015 à 11:13

    Que cette colombe se pose partout...

    19
    Vendredi 27 Mars 2015 à 19:12

    Oh, oui, elle est partout !

    20
    Samedi 28 Mars 2015 à 12:15

    Une colombe de la paix pour imaginer une passion embrasée mais non dévorante, bon we Martine bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :