• Citrouilles

     
    Je vous redonne ici un petit poème de circonstance, publié dans "Instants Secrets".
     
     


     


    Le soleil éclabousse le jardin
    D'une lumière d'or ;
    C'est trop d'été, soudain,
    Pour cette terre qui s'endort,
    Harassée de chaleur,
      Pourtant si pieusement nourrie
    Par des mains travailleuses...

    Le ruisselet semble tari,
    Mais auprès des citernes bleues
    Des fleurs jaillissent en bouquets,
    Couleur de rouille et d'incarnat,
    Plaisir et réconfort des yeux.





    Aux arbres dégarnis
    Il reste quelques pommes,
    Mais parmi la verdure,
    De gros pavés oranges çà et là jonchent le sol,
    Sous les yeux ébahis des tomates blafardes...





    Des citrouilles s'étalent,
    Courges, ou potimarrons,
    Et se tordent au sol en des formes étranges...
    Cette fourche, là-bas, n'est-ce pas un balai ?
    Ce chapeau rapiécé, ce menton en galoche...
    Fuyons !!! Car je crois bien que la sorcière approche,
    Une verrue au nez, du fond du potager... !





    (1ère publication : 9 octobre 2005)
     
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 12:00
    Un beau poème, et un poème de saison - et pourtant il fait si sombre et il pleut tant ici que cela semble se passer en un autre temps. Le temps où il y avait du soleil en automne !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :