• Christiane Singer


          À la demande de Capitaineecho dans son commentaire à l'article précédent, je reproduis ici le merveilleux texte de Christiane Singer que j'ai trouvé il y a quelques jours sur facebook (publié par Milko Angelo Mestdagh le 26 juillet).

            Il témoigne de ce que l'on découvre lorsque l'on se détache du corps qui nous emprisonne.


          

    Christiane Singer

     

    « C’est du fond de mon lit que je vous parle, et si je ne suis pas en mesure de m’adresser à une grande assistance, c’est à chacun de vous que je parle au creux de l’oreille. J’ai toujours partagé tout ce que je vivais. Toute mon œuvre était un partage de mon expérience de vie. J’ai voulu faire de la vie un haut lieu d’expérimentation.

    Ma dernière aventure ? Deux mois d’une vertigineuse et assez déchirante descente et traversée. Avec surtout le mystère de la souffrance. J’ai encore beaucoup de peine à en parler de sang froid. Je veux seulement l’évoquer. Parce que c’est cette souffrance qui m’a abrasée, qui m’a rabotée jusqu’à la transparence, calcinée jusqu’à la dernière cellule.

    Il y a eu une nuit surtout où j'ai dérivé dans un espace inconnu. Et ce qui est bouleversant, c’est que quand tout est détruit, quand il n’y a plus rien, mais vraiment plus rien, il n’y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout. Je vous le jure ! Quand il n’y a plus rien, il n’y a que l’Amour. Il n’y a plus que l’Amour. Tous les barrages craquent. C’est la noyade, c’est l’immersion. L’Amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. Et c'est pour en témoigner finalement que j'en sors parce qu'il faut sortir pour en parler. Comme le nageur qui émerge de l'océan et ruisselle encore de cette eau. C'est un peu dans cet état d'amphibie que je m'adresse à vous. On ne peut pas à la fois demeurer dans cet état, dans cette unité où toute séparation est abolie et retourner pour en témoigner parmi ses frères humains. Il faut choisir.

    Je croyais jusqu’alors que l’Amour était reliance, qu’il nous reliait les uns aux autres. Mais cela va beaucoup plus loin ! Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. C’est cela le mystère. C’est cela le plus grand vertige. Au fond, je viens seulement vous apporter cette bonne nouvelle : de l’autre côté du pire t’attend l’Amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui c’est la bonne nouvelle que je vous apporte.

    Ma voix va maintenant lentement se taire à votre oreille ; vous me rencontrerez peut-être ces jours errant dans les couloirs car j'ai de la peine à me séparer de vous.

    La main sur le coeur, je m'incline devant chacun de vous. »


    Christiane Singer

     

    « L’Amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. »

    « On ne peut pas à la fois demeurer dans cet état, dans cette unité où toute séparation est abolie et retourner pour en témoigner parmi ses frères humains. Il faut choisir. »

    « Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. »

     

     

          


  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Juillet à 12:26

    J'avais mis une partie de ce texte de Christiane Singer  en commentaire à un article ici: http://chou-genou-caillou.blogspot.fr/2017/07/sans-fumee-sans-residu.html

      • Lundi 31 Juillet à 13:42

        Une grande dame que beaucoup connaissaient déjà...

    2
    Lundi 31 Juillet à 12:45

    Une très bonne nouvelle qui permet de croire à l'au-delà dont souvent on doute l'existence ! 

      • Lundi 31 Juillet à 13:44

        Il  est facile de se dire que quand on meurt, c'est comme lorsque l'on s'endort : on perd toute conscience. C'est pour cela que certains, comme moi, s'efforcent d'ouvrir leur conscience avant... sarcastic

    3
    Lundi 31 Juillet à 14:32
    durgalola

    j'ai lu plusieurs de ses livres et ce témoignage est poignant et prenant. Merci de nous le proposer. Bises

    4
    Lundi 31 Juillet à 14:42

    Je ne pense pas être dépourvue de bon sens, mais je pense que la vie mérite d'être vécue

    Je pense aussi que la vie ne doit pas être teintée de désespoir à tout va 

    Le paradis, je préfère , au moins penser être heureuse de ce que je suis tant que je suis un être qui vit sur cette terre que je respecte .

    Personne ne peut prétendre aimer son prochain, tant il y a de la cruauté ambiante partout  qui nous fait penser le contraire  à cause des gens sectaire , le verbe aimer finalement est assez restreint quoiqu'on en dise , le reste c'est un peu la poudre aux yeux 

    On peut ne pas aimer mais l'on se doit de respecter son prochain 

    Aimer c'est un mot qui prend un sens par le comportement de chaque jour 

    Hélas le verbe aimer prend vite son envol quand le plaisir diminue 

    Je ne sais pas si je suis dans ton sujet, mais , ce que j'écris ne fait pas de mal yes

    Que ta journée soit belle 

     

      • Lundi 31 Juillet à 20:49

        Tout ce que tu écris est beau, Rose. money

    5
    Lundi 31 Juillet à 16:19

         Merci du partage de ce merveilleux texte et pour l'avoir vécu ,je peux dire que c'est juste vrai!

       Je souffre beaucoup de part ma fibromyalgie et ma spondylarthrite ankylosante....et il m'arrive maintenant  de pouvoir

    "sortir de mon corps pour souffler un peu!Je ne suis pas folle,j'ai vécu le 16 juillet 2014 un EMI (état de mort imminente)après un terrible accident de voiture qui aurait du m'emporter.Un miracle dit mon époux,pourtant athé!

    Je me sentais comme dans de la ouate et ma vie défilait très très vite.je ne souffrais plus.

    J'avais quitté mon corps,enveloppe charnelle qui ne sert que sur Terre.

    Après un court temps je me suis trouvée entourée d'Amour.Assis près d'un torrent ,mon gendre était là.Il est décédé en 2012.Au début j'ai pensé que c'était un indien car la personne qui me tendait la main avait de longs cheveux bouclés....comme mon Jou!Mais non il était venu m'accueillir.Il me tendait la main mais ne parlait pas!

    J'étais bien !J'avais envie de serrer cette main tendue .....

    Je savais que si je le faisais ,ma vie  se serait arrêter à cette seconde là!

    Il n'y avait qu'Amour autour de nous.

    Je ne l'ai pas fait!

     

    J'ai choisi de retourner sur terre pour témoigner!

    Je suis revenue avec du magnétisme moi qui n'en avait pas...Et une mémoire d’éléphant alors que je mélangeais tout depuis quelques mois.Je suis revenue différente et parfois c'est difficile pour  ma famille et pour moi!

    Quand j'en parle je suis parfois passée pour folle et j'ai ainsi perdue une amie.Mais je suis revenue pour en parler!

     

     

      • Lundi 31 Juillet à 20:56

        Ce dont tu témoignes est si important ! Et pourtant, les souffrances ne t'épargnent pas... Ce sont les personnes comme toi qui tirent les autres vers le haut, et pourtant la vie n'est pas facile pour toi non plus. Merci, merci de ton témoignage. Il confirme ce que dit Christiane Singer de façon si bouleversante : "nous sommes à l'intérieur les uns des autres"... Comment mieux dire cette interdépendance, cette complémentarité que nous ressentons entre nous, comme si nous étions tous pétris de la même glaise, animés du même souffle ! Je t'embrasse.

    6
    Lundi 31 Juillet à 17:44

    Merci Capitaineecho de ce témoignage. Je comprends très bien la difficulté d'en parler et d'être cru. Moi j'y crois fermement et cela réconforte d'autant que je ne  suis pas loin de ce moment étant âgée ! Le choix diot être difficile de retourner sur la terre, je pense qu'il faut du courage !

    7
    Mardi 1er Août à 00:04

    Un très beau texte, en effet. Merci de nous l'avoir fait lire.

    8
    Mardi 1er Août à 08:50

    Bonjour Aloysia

    Merci de ce beau partage

    Que l'au-delà soit océan d'amour dans lequel chaque vague rejoint l’immensité Que nous ne soyons qu'une même énergie Que le multiple ne soit qu'un j'adhère.

    Mais pourquoi cette multiplication sur terre 

    Pourquoi cette merveille qu'est la naissance cette créat

    ion issue de la violence (les spermatozoïdes se combattant pour n'arriver qu'un au mieux) et la douleur de l'enfantement. Pourquoi ces épreuves qui mènent de toute manière au passage vers cet océan d'Amour.

    Je te souhaite une belle journée

    Bisous

      • Mardi 1er Août à 10:01

        Pourquoi cette nuit un orage alors que la chaleur nous a épuisés ? Pourquoi un torrent qui surgit de la montagne ? La Vie n'est-elle pas autant tumulte que silence ? Pour se connaître dans son infinité de possibles le Un crée l'immensément multiple ; et pour se connaître soi-même il se projette ombre mais c'est alors une dualité qui fait que chaque chose aura toujours son contraire, pour rétablir l'équilibre... La Vie roule comme le culbuto qui  fait envers-endroit- envers-endroit...

        Bises Océanique.

    9
    Mardi 1er Août à 10:31

    Quel texte merveilleux !

    Merci d'être passée, Aloysia, pour mon article du jour qui n'était pas complet (la fatigue me joue des tours !!) J'ai mis une photo et affiché l'historique de cette villa emblématique.

    Bisous

      • Mardi 1er Août à 10:55

        Ah ! oui, je me disais aussi "il y a quelque chose qui ne  s'affiche pas"...

    10
    Mardi 1er Août à 21:02
    durgalola

    mon mari aurait aimé être un oiseau, alors il a fait du parapente, du paramoteur, 

      • Mardi 1er Août à 22:22

        Il n'est pas le seul à aimer cela !

    11
    Mardi 1er Août à 21:04
    durgalola

    et aime voir les montgolfières. Là il rentre de faire voler un petit avion de rien du tout ... bises et très bonne soirée. et merci pour ta visite.

      • Mardi 1er Août à 22:23

        Il en faut pour tous les goûts... Et puis cela dépend peut-être de l'ambiance et des habitudes prises !

    12
    gazou
    Mercredi 2 Août à 15:21

    c'est curieux, le jour où tu as posté cet article, je me trouvais avec une amie et c'est justement ce textede Christiane Singer que j'évoquais avec elle, cela m'a fait tout bizarre de le lire chez toi quand je suis revenue

      • Mercredi 2 Août à 15:40

        J'ai l'impression qu'il se balade sur le net, ce texte en ce moment... (et il fait bien !) glasses

    13
    Vendredi 4 Août à 09:14

    Merci pour ce témoignage de Christiane Singer. Il m'aide énormément et en aidera certainement beaucoup, j'en suis certain.

    Doux été à Toi

    Alain

      • Vendredi 4 Août à 15:41

        Oui, c'est plein de force et d'amour...

    14
    Jeudi 10 Août à 11:16

    Magnifique ! Un texte à partager encore et encore.

    15
    angepynka
    Jeudi 10 Août à 11:47

     

     

    « L’Amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. »

    « On ne peut pas à la fois demeurer dans cet état, dans cette unité où toute séparation est abolie et retourner pour en témoigner parmi ses frères humains. Il faut choisir. »

    « Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. »

     

    Bonjour Sérénita,

    Je reprends ces quelques lignes à la fin de votre texte. Tout est là. Sublime !

    Merci

    Angel

     

    16
    Samedi 19 Août à 06:23

    ce thème de l'amour qui relie tous les êtres vivants telle une énergie cosmique éternelle, sans passé, ni fin, j'y crois ainsi, oui, en tant que fluide, force vive commune à tout et tout. Cependant, là où j'en suis, je ne parviens pas encore à passer par-dessus ce qui me sépare des autres humains, en particulier ceux qui par leur comportement freinent, même sans le vouloir, par inadvertance ou ignorance, mes projets, ma progression dans mon voyage terrestre. Pour l'instant, je vois de telles personnes comme toxiques pour ma vie & à éviter, donc exclure le + possible. Non, je ne ressens pas cette énergie d'amour même si par contre, très naturellement, je discerne la valeur d'autrui, de chaque personne. J'ai d'ailleurs peu de conflits pour cette raison.

    Je ne sais pas ce qu'il y a après la mort. Par contre, j'ai très peur du moment du passage : le trépas, celui où l'on quitte une dimension pour l'autre. Actuellement, cela nourrit une dépression. Cette angoisse a été stimulée par la mort de mon père il y a 18 mois.

    17
    Samedi 19 Août à 09:58

    Bonjour, et merci de votre commentaire. Je partage parfaitement votre sentiment, et comme vous avez pu le lire je crois en haut de cet article je ne tenais pas à publier ces mots et ne l'ai fait que pour répondre à la demande d'une certaine "capitaineecho". Mais tout le monde se jette là-dessus parce qu'on est friand de merveilleux, parce qu'on aime les "miracles". Evidemment Christiane Singer l'a écrit dans le but de rassurer les gens et il est  bon que cela les rassure. Mais parvenir à un tel "état de conscience" n'est donné qu'aux êtres parfaitement réalisés, et pour les autres il peut être même pernicieux de s'y attacher, car on s'y attache par la pensée et le mental est un grand destructeur dans ce domaine. Vous avez donc raison de vous refermer sur vous-même, du moins de ne considérer que vous-même ; les "autres", puisque précisément ils sont encore nous-même, n'apparaîtront que lorsque nous nous serons véritablement trouvés.
    Bien à vous.

    18
    Samedi 19 Août à 14:34

     Coucou Alosya...  Si publier cet article dérange....il est possible de l'enlever ou de m'enlever.

      • Samedi 19 Août à 15:21

        Pourquoi ? Cela ne dérange aucunement. Tout ça c'est des histoires d'ego. Ne t'inquiète pas.

      • Dimanche 20 Août à 00:06

        Merci....Bisous tardifs



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :