• Chanson

     
        Pour faire suite à l'article "Mélancolie d'école", voici un poème issu de ma propre cancrerie... Ecrit en 1977. Si le "Cancre" de Prévert était un cancre joyeux (parce que encore jeune et non condamné par la société comme c'est le cas aujourd'hui), ce poème traduit le malaise bien réel né d'une situation d'échec, tel que le dénonce Pennac.

    Tourne la ronde
    Passe le temps
    Je fais des entrechats
    (Pas très gracieux)
    Le ciel me tombe sur la tête

    Que voulez-vous
    J’étais trop bête

    *

    Tourne la ronde
    Passe le temps
    Je m’applique à marcher
    (Très gauchement)
    Le ciel me fait un croc-en-jambe

    Que voulez-vous
    C’était tentant

     

    *

    Tourne la ronde
    Passe le temps
    J’essaie de m’immiscer
    (Timidement)
    Le ciel me chasse avec mépris

    Que voulez-vous
    Question de place

    *

    Tourne la ronde
    Passe le temps
    Je m’assieds sous un arbre
    (Dissimulée)
    Et regarde danser les autres

    Que voulez-vous
    C’est plus facile


     

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Mars 2008 à 12:00
    je n'étais pas en échec scolaire, mais pourtant, le même sentiment d'être à l'écart du cerclela même tristesse mêlée d'ironie en regardant les autres jouer peut-être simplement étais-je pataude ?pourtant la danse classique me donnait une grande aisance corpporelle mais quand il s'agissait de jouer, je voyis bien que je ne savais pas le sens de ce terme.et ressentais très fort cette notion: question de place.il n'y en avait aucune pour moiet j'étais trop fière pour forcer le passage...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :