• Bientôt la tyrannie ?

     
            L'horizon s'assombrit...
    Un mail circule avec ce texte, tiré de La République, l'oeuvre majeure de Platon (Livre VIII) :


          « Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne, alors c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. »

     

    Image tirée du site

     

         Si le philosophe écrivait déjà cela  vers 370 av. J.C., ce n'est pas par une prescience extraordinaire des temps modernes, mais par l'observation des choses déjà présentes en son temps ; et comme tout se reproduit cycliquement à l'identique, selon des lois certaines inhérentes à la nature de l'humain, incapables que nous sommes de tirer les leçons de l'histoire, nous rencontrons aujourd'hui la même situation.

         Je suis bien placée pour remarquer que dans les écoles, non seulement la plupart des jeunes ne respectent plus rien et n'acceptent même plus de se mettre à travailler ou même à lire, mais qu'encore dans les pires cas, les parents eux-mêmes prennent le parti de leurs enfants et vont jusqu'à insulter les professeurs ! Au mieux, on trouve des parents dépassés qui se laissent mener par le bout du nez par de vrais petits démons... Et à qui la faute ?!

          J'en vois deux :

          - Les films ou dessins animés à la gloire des enfants-héros, qui donnent constamment raison à ceux-ci contre leurs parents (voire : font passer les parents pour des idiots !!).

         - La société de consommation qui cible les jeunes comme consommateurs de choix et oblige les parents, grâce à des fêtes imposées de plus en plus nombreuses (Halloween, Noël, Pâques, Mardi gras...) à les gâter plus que de raison.

         En fait, tout est toujours une question d'argent, à la base.

        Et nous allons mourir de cela, si on ne réagit pas (n'est-ce pas la Bête à dix cornes de l'Apocalypse ?), pour basculer... dans la Planète des Singes, tiens, pardi.

     

         Voyez plutôt :


    (si vous ne pouvez lire le diaporama, téléchargez-le, puis éventuellement cliquez ici et téléchargez la visionneuse)

     

     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Février 2009 à 12:00
    "Comme on fait son lit on se couche" dit le vieux dicton. Les parents qui ne transmettent pas de valeurs à leurs enfants ont vingt ans plus tard des enfants sans valeur. Quand mes enfants ont été en ménage chacun leur tour, je ne leur ai dit qu'une phrase concernant la venue de leurs futurs enfants : "ce que vous sèmerez en eux vous le récolterez plus tard".Ainsi seuls les jeunes chez qui les parents ne sèment pas ont une mauvaise conduite. Bien entendu on peut remarquer que le nombre de ces enfants est en augmentation, comme le nombre de familles monoparentales d'ailleurs. Je note également un individualisme chez certains parents qui préférent "profiter de la vie" sans prendre le temps de consacrer des instants de complicité avec leurs enfants.Mais le balancier reviendra dans l'autre sens.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :