• Baptême

     

     

    Baptême

     

     

    J’ai passé les rideaux translucides des sources,
    J’ai écarté les pans obliques des cascades,
    Et j’ai porté mon ciel jusqu’à l’humble fontaine
    Glissant comme une ondée du coquillage blond.

    Une nymphe y dormait sur un lit de feuillages :
    Son sourire égaré en était le trésor,
    Ses cheveux reflétaient l’écume des rivages...
    Dans sa main étoilée sommeillait l’oiseau d’or.

    J’ai posé mon offrande entre ses émeraudes
    Et rafraîchi mon front à sa rosée d’avril.
    L’averse scintillait… Etais-je vive ou morte ?
    Je rêvais à genoux la naissance du monde.

     

    Extrait du "Rossignol d'Argent"
    © Les éditions Saint-Germain-des-Prés

     


  • Commentaires

    1
    Sylvie
    Dimanche 15 Octobre 2006 à 12:00
    Oups! j'en ai perdu ma grammaire sous la découverte, veuillez lire s'il vous plait: Ma préférence se tient aux creux de vos mots mystiques, celui-ci est superbe...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :