• Autorité

     

    et même si le gueux
    a usurpé le Trône
    depuis des temps immémoriaux
    Sa Majesté
    demeure


    Phène 
    Feuillets Apocryphes (Lignée Royale)

     

    Autorité


         
       
    Et vous, que vous inspire cette image ?

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Avril 2016 à 17:29

    Ton image Aloysia me rappelle l'Inde et toutes ses divinités. Serait-ce le singe Hanuman je crois que oui., fidèle à son Maître Rama, et qui a consacré sa vie à le servir.

    Bises

      • Mercredi 13 Avril 2016 à 17:44

        Bravo Danaé, que de connaissances ! Alors s'il le sert, c'est tant mieux. Bisous money

    2
    Mercredi 13 Avril 2016 à 18:12

    je regarde cette étrange gravure dont je ne sais absolument rien, je vois, au fond,  un être qui paraît surnaturel tellement il brille, comme une apparition au doux sourire.

    au premier plan un autre personnage un peu moche (en fonction de mes critères de beauté pour les hommes!), grosses joues ou grosses mâchoires ou alors bouche pleine de délices. Il a l'air de se regarder dans un petit miroir de courtoisie ou bien il va offrir à l'autre personnage des cadeaux et de la nourriture offrande.

    Le titre de ton article est "autorité" qui à donc de l'autorité? qui obéit?

    Qui est fidèle,  qui est servi?

    Y a-t-il un disciple et un maître?

    Avec ce costaud au premier plan le personnage souriant au fond ne craint absolument rien ou craint beaucoup!

     Celui du premier plan a l'air d'avoir beaucoup de force et comme dans le texte on lit: "le gueux a usurpé le trône" mais "sa majesté demeure"

    l'usurpateur est-il celui qu'on croit le plus fort et qui va avoir tous les regards tournés vers lui?

    ou bien l'usurpateur est-il celui qui se cache au fond dans son auréole lumineuse?

    Un grand mystère ton histoire du jour Aloysia.

      • Mercredi 13 Avril 2016 à 18:23

        Merci Jamadrou, de ton étude sérieuse et approfondie du sujet que je propose ! Oui, tu en as bien relevé tous les détails. Quant à savoir qui commande, qui a l'autorité, en effet c'est une question qui découle du titre que j'ai donné à cet article, mais j'avoue que je l'ai sorti du poème de Phène qui dans le livre s'intitule "Lignée Royale"... L'image en elle-même est indépendante de toute notion d'autorité et la question ne s'y pose pas vraiment... Le personnage du premier plan offre-t-il des cadeaux au personnage du fond ? Je ne crois pas. Mais je ne dirai rien de plus, si ce n'est que tout se joue dans les attitudes des personnages qui sont extrêmement expressives...

    3
    Jeudi 14 Avril 2016 à 11:24
    Daniel

    Le servir ou le remplacer. Le disciple de viendra-t-il maître. Mais qu'est ce qu'un maître. C'est peut être le disciple qui fait le maître?

      • Jeudi 14 Avril 2016 à 13:14

        Parce que tu vois dans ce singe un disciple et dans le personnage du fond, un maître ? 

    4
    Vendredi 15 Avril 2016 à 11:16

    Bonjour Aloysia

    Je suis plutôt habitué à une certaine représentation par "l'Icône". Mais je vois en premier plan un personnage qui me semble séducteur, bruyant et épris de lui-même. Alors que précisément en retrait le beau personnage se trouve dans la Verticalité éclairé par le grand soleil Divin. C'est mon interprétation ...

    Je te souhaite une belle journée ! 

      • Vendredi 15 Avril 2016 à 18:39

        Merci, Yanis, pour cette splendide interprétation... glasses

    5
    Cécile
    Samedi 16 Avril 2016 à 01:17

    Bonsoir Aloysia,
    Moi aussi je suis intriguée. Je n'ai pas de culture hindouiste. Et je suis par nature assez disciplinée. Si, ;-) ...
    Je regarde donc l'image, comme vous nous y invitez, et  vous livre ce que j'y vois :
    Trois personnages.
    Le troisième est en fond plutôt bleu vers la droite du "soleil", en lotus, ses yeux sont presque fermés, ses bras semblent nus, très détendus et ses mains reposent sur ses talons. Sous lui, il y a comme un vase d'où semble s'échapper un "fluide" vers le bas toujours.
    Les deux plus visibles ont tout-à-fait les mêmes parures (ceintures, bijoux, "tiares"), mais portent des "instruments" différents : carquois et  arc pour le deuxième, celui qui est debout et drapé.
    Il me semble que le premier -celui au premier plan- tient de petites cymbales doubles pour rythmer un texte qu'il lit avec déférence, application, sans doute précieux puisque des fleurs ont été disposés dessus et puisque l'ensemble des feuillets repose sans pli sur une étoffe et un petit banc sculpté.
    Je m'interroge sur le "dais" qui protège le deuxième, parce qu'il m'apparaît comme une des petites cymbales. Et les fleurs du feuillet vont, d'ocre en blanc puis rose, comme se propageant jusqu'à son "trône" en couronne à ses pieds, de lotus ? Le premier invoque-t-il le deuxième, le faisant comme apparaître, et se rendant ainsi visible, présent aussi à lui, au son des instruments, au parfum des fleurs, à la lecture méditée du texte ?
    Et l'espèce de "dôme" renversé au premier plan tout à gauche ne se retrouve-t-il pas doublé, tout-à-fait inversé, de chaque côté tout en haut du personnage debout, faisant pendant avec les colonnes ? Un seuil ? Pourtant le "trône" est au même niveau que le banc, le texte et le premier personnage.
    Le troisième figure-t-il l'état "permanent" du deuxième, d'où il sortirait à l'invocation du premier ?
    Il est vrai que la face de celui-ci est surprenante, autant que ses poils... En regard des deux autres et surtout pour l'occidentale que je suis. Cela lui suffit peut-être pour sa pudeur, et il se trouve beau ainsi puisqu'il se pare. J'ai du mal à l' envisager en "gueux", en "usurpateur" ; il me tarde de savoir à quoi ou qui ces mots se rapportent, je n'y "vois" aucun des deux autres personnages non plus.
    Et que veut toucher le deuxième de ses flèches..., en souriant et bénissant de la main qui pourrait les tirer ?
    Serait-ce trois représentations d'un chemin ?
    D'un même personnage ?

    Cette "observation" (nom qu'on donnait à certaines premières leçons de sciences naturelles dans mon enfance...) est richement amusante si je puis me permettre cet adjectif, les commentaires se nourrissent et  je suis sûre que les réponses seront instructives.
    Jolie nuit.

     

     

     

     

     

      • Samedi 16 Avril 2016 à 09:47

        Merci, Cécile, d'être venue regarder avec moi cette image qui m'a interpellée. 
        Tout d'abord je dois vous dire que le personnage n°3 que vous pressentez en haut à droite ne fait pas partie de l'image, car j'ai récupéré celle-ci par "saisie d'écran" sur une vidéo, et il fait partie de l'image suivante sur le point d'apparaître. J'ai donc corrigé en refaisant une meilleure saisie (voici la vidéo concernée, à 3'23)

        Je n'ai que très peu de culture hindouiste et je dois dire que le commentaire de Danaé, qui semble avoir ensuite influencé d'autres lecteurs, m'a beaucoup amusée car j'ignorais parfaitement ce détail ! C'est en me reportant aux noms qu'elle cite que sur Wikipedia j'ai pu comprendre pourquoi Daniel ensuite parlait de "maître" et de "disciple", et pourquoi Jamadrou évoquait l'un qui servirait l'autre... ce qui pour moi n'apparaissait nullement sur l'image !

        En effet l'arc et les flèches permettent d'identifier Rama, qui brille comme un soleil en tant qu'Avatar de Vishnou, et le faciès de l'individu au premier plan évoque celui d'un singe, ce qui le rapproche du serviteur de Rama, Hanuman.

        Mais que représente Hanuman ? Que représente Rama ?

        En ce qui me concerne, ignorant cette histoire j'avais spontanément associé le tableau au poème cité et je pensais que mes lecteurs, se fiant comme moi à leur ressenti, verraient dans l'expression de ces figures un sens tout aussi éloquent.

        Disons qu'il s'agit pour moi de la projection d'une réalité, comme on la verrait dans une représentation théâtrale.

        Bises et belle journée, chère Cécile. 

    6
    Samedi 16 Avril 2016 à 17:39

      • Samedi 16 Avril 2016 à 17:53

        Elle est super belle !!! En plus elle s'appelle presque "Jama" !!
        (mais je sais que cela signifie "Salut, Mère"...)

    7
    Cécile
    Dimanche 17 Avril 2016 à 00:13

    J'étais sûre d'être surprise, et je suis effectivement bien amusée d'avoir été "trompée" par le défilement des images, heureuse d'avoir tenté de relier des êtres ou leurs représentations. J'aime les histoires derrière les histoires...

      • Dimanche 17 Avril 2016 à 10:24

        Oui, Cécile, j'attends encore un peu mais je comprends que chacun se passionne pour l'image qui lui convient... Et tu as raison de les laisser "défiler", ainsi que les "histoires" qui les accompagnent... Amitiés et bon dimanche !

    8
    Dimanche 17 Avril 2016 à 21:18
    durgalola

    bonsoir et merci pour toutes tes visites ... je reviendrai au fur et à mesure pour lire tes articles. Bonne soirée.

      • Dimanche 17 Avril 2016 à 23:09

        Merci de cette visite alors que tu viens juste d'arriver. Je t'embrasse et te souhaite bon retour dans tes pénates. 

    9
    Mercredi 20 Avril 2016 à 16:32
    durgalola

    il s'agit d'Hanuman il me semble ; la mythologie indienne est très riche et ma réflexion sera simple ; je le vois jouer de la musique, tout à son amusement tandis que derrière, la divinité resplendit dans une mandorle et les flèches de la justice accrochées derrière son dos.

    Séparons nous de l'inutile du clinquant ! vivons simplement.

    Bises et bonne fin d'après midi

      • Mercredi 20 Avril 2016 à 17:28

        Merci de ton passage ici, Durgalola ! Oui, ton analyse me réjouit car elle s'accorde tout à fait avec la mienne. Sauf que je le voyais se regarder dans un miroir et se coiffer ! Mais tu as raison, ce doit être un instrument de musique... !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :