• Agir-Non agir

     

    Shiva Natarajah par Valleysequence - deviantart.com

     

         Voici un extrait de l’Évangile de Thomas (logion 50), dans l'adaptation de Jean-Yves Leloup.

     

    «   Jésus disait :

    Si l'on vous demande : d'où êtes-vous ?
    Dites-leur :
    Nous sommes nés de la Lumière,
    Là où la Lumière naît d'elle-même
    elle se tient droite
    et se révèle dans leur image.

    Si l'on vous demande : qui êtes-vous ?
    Répondez :
    Nous sommes ses fils
    et nous sommes les bien-aimés du Père, le Vivant.

    Si l'on vous interroge :
    Quel est le signe de votre Père qui est en vous ?
    dites-leur :
    C'est un mouvement et un  repos. »

     

         Cette dernière phrase m'a toujours rappelé la représentation de Shiva Natarajah, immuable danseur, posé sur un socle fixe et laissant en arrière-plan de lui-même se dérouler tout le cercle de la manifestation.

     

           À partir de là nous devons nous poser cette question : qui agit en ce monde ? Suis-je l'auteur de mes actes ? Ai-je le moindre choix ? La possibilité du moindre jugement ? Le moyen de changer quoi que ce soit ?

           Oui, peut-être ai-je l'impression d'agir ; l'impression de choisir ; l'impression d'avoir une opinion utile ; l'impression de décider de ma vie.
           Mais une seule chose est certaine, c'est que je ressens : je ressens le désir, la frustration, la peine, la souffrance, la joie - en fonction de ce qui se fait ou non. De même les animaux, les plantes, ressentent.

           Et pourtant, c'est l'Être seul qui à travers nous, s'exprime. Personne n'agit : Il s'exprime en Étant, de par Sa Nature même. Ce qui est, est ; ce qui se fait, se fait. 

           C'est ainsi que l'on peut dire : "je m'abandonne à Sa Volonté". 

           Mais il n'y a même pas de volonté : il n'y a que Ce qui Est.

            Par Lui, avec Lui et en Lui, Tout Est Fait.

            Et ce qui pour nous, en ce monde de reflet sans réalité intrinsèque, apparaît comme le bien ou le mal, n'est qu'un jeu d'équilibre où chaque élément comme dans le cercle cosmique s'engendre en permanence - la mort engendrant la vie, la vie engendrant la mort, le bien engendrant le mal, le mal engendrant le bien, l'amour engendrant la haine et la haine engendrant l'amour, tout comme le jour engendre la nuit et la nuit engendre le jour... À l'infini.

           Car Il est Infini.

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Novembre 2015 à 13:13

    Oui Aloysia dans la vie on a l'impression de pouvoir choisir et influer ainsi sur notre destin, ce n'est sans doute qu'une impression. Nous avons en exemple ce qui vient de se passer, ces attentats qui ont provoqué l'horreur, et cela on ne l'a pas choisi, on l'a malheureusement subi.

    On ne peut imaginer qu'une puissance divine puisse permettre cela. Le mal est en nous les hommes, pourquoi ?

     

      • Samedi 21 Novembre 2015 à 16:59

        Bonjour, Danaé. L'observation approfondie du monde permet de constater qu'il fonctionne comme une mécanique aveugle... Les hommes qui l''habitent y apparaissent comme des pions, tantôt nocifs (pollution, violence), tantôt bénéfiques (efforts pour la sauvegarde de la planète, efforts pour la paix), car répondant tantôt à leurs désirs, tantôt à leurs scrupules ils oscillent sans cesse d'un pôle à l'autre. On peut comparer cela avec le fonctionnement d'un organisme vivant, qui est animé par des forces positives, nourricières, et des forces négatives, d'expulsion et de nettoyage interne. Tout s'équilibre et se régule de soi-même. C'est la loi de la Vie. Il n'y a pas de "Dieu" qui soit capable de faire mieux que conserver cet équilibre, dans le manifesté. Mais au-delà de la Vie, le Dieu véritable est Conscience Pure, puis au-delà même Pure Essence - et là se situe la Paix véritable, la seule et unique Stabilité.

    2
    Samedi 21 Novembre 2015 à 14:06

    J'entends très fort  que le bien et le mal ne sont qu'un jeu d'équilibre. Tu as écrit là un texte qui demande plusieurs lectures car il me semble important, surtout tes réflexions personnelles. Amitiés.

      • Samedi 21 Novembre 2015 à 17:09

        Merci Ariaga, de cette première lecture donc. Je sens à te lire une véritable scientifique accoutumée à méditer ses propos avant de les exprimer. J'espère que tu me feras part de tes conclusions... Avec toute mon estime pour ta gentillesse.

    3
    Samedi 21 Novembre 2015 à 14:41

    mouvement et repos - je retiens ces deux mots.

    toujours une question d'équilibre. 

    Tes mots me vont droit au coeur. Par moments, je vis l'instant naturellement, en accord, corps et esprit. D'autres fois, non, mes mots sortent comme s'ils venaient d'une deuxième moi , un moi plus sauvage, plus instinctif, plus enfant.

    Bises et bon samedi 

      • Samedi 21 Novembre 2015 à 17:16

        En te lisant en effet, Durgalola, on vois que tu es "tout Cœur", ce qui est merveilleux puisque c'est au cœur que s'équilibrent les contraires. Tu dis que tu sens deux attitudes en toi ; mais les deux semblent pourtant émaner de ce même point, à cette seule différence que parfois tu agis sans presque t'en apercevoir puisque tout coule "de Source" (ce qui est il est vrai la situation idéale !), et parfois tu es très consciente de ce qui "sort" de toi. Mais pourtant l'expression en apparaît tout aussi spontanée ; surtout que tu ajoutes que tu es "plus enfant"! C'est donc bien quelque chose que tu ne contrôles pas, dont tu ne cherches pas à te faire l'auteur. Tu sembles donc en parfaite harmonie avec l'univers.... Bises, chère Durgalola.

    4
    Samedi 21 Novembre 2015 à 15:05

     

    Nos actions ne sont que ronds dans l'eau.

    Tu parles de cercle cosmique. est-il cercle infernal, cercle vicieux ou cercle vertueux?

    "Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre." Einstein

    Souvent je prends mon pinceau mon encre de chine et je trace un cercle d'un seul geste. 

    Mon cercle n'est jamais le même, n'est jamais parfait,  il semble refléter ce que je ressens.

    L'Enso est-il le vide ou le plein? Est-il le tout?

    J'aime tracer ce cercle encore et encore, à l'infini...un jour j'en tracerai un qui me conviendra.

      • Samedi 21 Novembre 2015 à 17:30

        Merci, Jamadrou, de ce beau commentaire... Sais-tu que je suis toujours, depuis que nous en avons parlé, avec le "Ferré chante Aragon" de notre jeunesse :

        "Je chante pour passer le temps
        Petit qu'il me reste de vivre,
        Comme on dessine sur le givre,
        Comme on se fait le cœur content
        A lancer cailloux sur l'étang,
        Je chante pour passer le temps..."

        La citation que tu fais d'Einstein est très juste. Mais tu peux faire tous les cercles que tu voudras, aucun ne sera parfait. Comment obtenir le parfait en ce monde ? Il vaut mieux que tu continues à les faire à la main, car la seule chose qui compte, c'est qu'ils te conviennent ! Tu as tout à fait raison : qu'ils expriment ce que Tu ressens.

        L'Enso n'est ni vide ni plein... Par rapport à notre ressenti d'incarnation il apparaît comme Vacuité. A force d'y baigner il sera ressenti comme Plénitude, puisqu'il est le Tout et aussi la Racine de Tout.

    5
    Lundi 23 Novembre 2015 à 10:20

    Un écrit apocryphe.... 

      • Lundi 23 Novembre 2015 à 10:44

        Oui, pas censuré par les romains...

    6
    Lundi 23 Novembre 2015 à 14:59

    pour Robert Schuman, j'ai été une journée à Scy Chazelles et nous avons eu une petite conférence par le prêtre qui se charge de sa béatification. 

    Un moment, il souhaitait entrer dans les ordres et quelqu'un lui a dit qu'il serait plus utile en politique que dans un couvent. 

    Il allait à la messe journellement. 

    Moi aussi, j'étais assez indifférente à cette possible béatification. Mais c'est vrai que sa vie était simple. Il a beaucoup oeuvré pour l'Europe. Il était très généreux, ne s'en vantait pas du tout.

    Bises et bon lundi

     

      • Lundi 23 Novembre 2015 à 15:19

        Merci de ces précisions. En effet, en ce qui concerne une éventuelle béatification, cela ne peut se faire qu'à l'examen de la vie intime de la personne.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :