• À Samois

     

    Peniches.jpg

     

     

    Péniches
    Bateaux oblongs
    Aux noms d’oiseaux
    Aux résonances lointaines
    Vous rêvez
    Penchées
    Posées
    Maquillées de belles toilettes
    Près du quai endormi
    Où l’eau palpite
    Près de l’île verte

     

    Peut-on partir en vos chambrées
    Ou simplement glisser
    Se laisser dériver
    Sans attaches sans but
    Vers le bleu indécis d’un ciel désembué

     

    Peniche2.jpg

      

     
       Pour illustrer musicalement ce poème, quoi de mieux que "Asie", tiré de Shéhérazade de Maurice Ravel, sur un poème de Tristan Klingsor ?
     

     


     Vous en trouverez le texte complet ici, mais voici les vers qui font écho à mon poème :

    « Je voudrais m'en aller avec la goélette
    Qui se berce ce soir dans le port,
    Mystérieuse et solitaire ;
    Et qui déploie enfin ses voiles violettes
    Comme un immense oiseau de nuit dans le ciel d'or ! »

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Septembre 2011 à 12:00
    Toute péniche, quelle que soit son point de départ et d'arrivée, transporte dans la soute de son coeur un "voyage humain" ....Et c'est cette force, cette authenticité que nous ressentons en l'apercevant, tu l'exprimes à merveille ici ! Et si tu savais combien ton article, une fois de plus, me parle ! J'ai passé toute mon enfance et une partie de mon adolescence sur les berges d'un canal dans le Nord, à une époque où les péniches étaient reines ! J'ai été bercée par le bruit du pont en fer se refermant à chaque passage ... Je me sens bien chez toi à tel point que ...je me suis permise de te mettre dans mes liens amis ! Passe une douce et délicieuse soirée, je t'embrasse bien fort : Sabine. Ah oui ...j'ai ajouté un petit quelque chose à mon article de ce matin, je t'en offre un peu ! Bisous.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :