• A noir, E blanc, I rouge

     
               Tout le monde connaît le sonnet de Rimbaud intitulé "Voyelles".
              Mais pourquoi a-t-il affirmé, dans la Lettre du Voyant : "J'inventai la couleur des Voyelles"? Sans doute parce que personne jusqu'à ce jour n'avait évoqué une telle chose...
              Et pourtant, comme j'ai toujours vu des couleurs, et dans les lettres, et dans les chiffres, je suis persuadée que beaucoup d'entre vous - du moins ceux qui sont des "visuels", une certaine forme de sensibilité - en voient également.

               Mais pour moi, c'est tout à fait différent que pour notre Arthur.
            Ainsi, le
    A est rouge, parfois rosé, comme le M , qui est rouge plus soutenu, et le N , qui est plutôt rosé.
            Le
    B est beige, tandis que le C est blanc ; le D est bleu gris, le E est transparent (ou plutôt gris), le F est marron et le G gris acier. Le H est vert bouteille, et le
      I   ainsi que le J  , jaune vif.
            Le
    K est noir, le L blanc, comme le C et aussi le O . Le P est bleu marine, le R est marron (comme le F, plus foncé cependant que ce dernier). Le S est orange, le T vert plus soutenu que le H , le U et le V sont gris (le second plus soutenu que le premier), le W est gris foncé, le X noir, le Y tout jaune, et le Z noir.
                
                 Tous les mots acquièrent dans mon esprit une coloration, dépendante pensais-je - mais ça n'est pas si sûr ! - des dominantes des lettres qui le composent : les prénoms, les jours de la semaine, les mois de l'année...
         - lundi est blanc-jaune clair, mardi marron clair, mercredi marron foncé, jeudi vert foncé, vendredi bleu ciel, samedi rose, dimanche tout blanc.
        - janvier est blanc-jaune pâle, février marron, mars rose foncé, avril rose clair et bleuté en même temps, mai rouge et jaune, juin jaune vif, juillet aussi, août rouge basculant sur le vert, septembre bleu gris pâli, octobre vert et brun, novembre carmin et gris foncé, décembre noir...

                  Les chiffres aussi ont leurs couleurs :
             0 transparent ; 1 blanc, 2 rose foncé, 3 bleu, 4 vert, 5 marron, 6 jaune vif, 7 blanc-bleuté couleur du ciel, 8 vert bouteille très foncé, 9 gris anthracite.
             Ensuite les dizaines reprennent la couleur dominante du chiffre de base, avec le second chiffre plus pâle à côté.

                 Tout est coloré, et représenté, mémorisé de façon "plastique".
                 Mon véritable prénom, "Martine", est beaucoup plus rouge ( couleur de fraise) que mon pseudo, "Valentine", dont l'initiale inonde l'ensemble d'un joli bleu-gris pâle.
                       Les notes de la gamme ont leur couleur également !
              
    Do bleu gris, marron, mi jaune orangé, fa vert, sol rouge rosé, la blanc, si jaune, et ut vert très foncé. Le dièze ajoute du noir, le bémol ajoute de l'orangé. Majeur est rouge vif avec un éclat jaune, mineur est rouge terne avec un peu de gris.


                   
                 Et vous ?? Voyez-vous des couleurs ???

                J'attends vos réponses et témoignages...
      
         Cela correspond à toute une physiologie de la fonction cognitive. Ainsi, j'ai toujours rêvé en couleurs, alors qu'à ce qu'il paraît, on rêve en noir & blanc.

                            
    ET  VOUS ????
     
     
             
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Décembre 2008 à 12:00
    Valentine, je pense à une chose : poésie et peinture ne relève-t-il pas de la même sensibilité ? Bonne journée.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :