• À ma ville natale



                           
     

     


    F ontainebleau, cité qui berças mon enfance,
    O pale dans le creux d’une forêt immense,
    N apoléon t’aima, comme le roi François ;
    T u restes cependant ma préférée à moi !
    A vec la salamandre et l’aigle pour symboles,
    I gnore le manant couché dans la rigole :
    N ombreux sont les recoins offerts au vagabond
    E ntre pins et rochers, pour faire un cabanon.
    B iches, faons et chevreuils parcourent tes carrières,
    L ibres de se nicher dans le creux des fougères,
    E t les jardins royaux, le canal et l’étang
    A joutent à la paix du promeneur content…
    V is longtemps et prospère, ô ville qui m’es chère !


    (Excusez le "v" à la romaine, je ne voyais pas comment finir avec un "U". C'est assez joli, non ?)
     
     

  • Commentaires

    1
    Syl
    Dimanche 23 Octobre 2005 à 12:00
    C'est vraimnent sympa et cela donne envie de faire un petit tour à Fontainebleau tout ça ! Bises et bon dimanche Syl


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :