• À  l'hôpital de Bourges

     

    A l'hôpital de Bourges

     
      

    Au ronronnement tranquille des voitures

    Le ciel scintille et le vent frais
    Caresse la colline à la verte pelouse

    Les pâquerettes penchées ont quelque chose à se dire
    Couvrant de leurs longues tiges
    Les minuscules myosotis et les campanules

    L’herbe fraîchement coupée moutonne
    D’une mousse minuscule
    Et de milliers de petites feuilles dentelées
    Où rient les gueules de lion

    Un loriot charmeur m’adresse la parole
    Il est très persuasif
    Il parle joliment
    Et s’éloigne dans l’ombre

    Puis c’est la tourterelle
    Au creux des résineux
    Qui roule doucement
    Sa longue confidence

    Bourges, le 23/05/07
    © Martine Maillard
     

  • Commentaires

    1
    Éïvax
    Jeudi 7 Juin 2007 à 12:00
    Bonjour, je suis Éïvax, l'auteur d'un forum de poésie et moi-même écrivain,Je crois discerner en vous cette même passion de la poésie, ce même intérêt pour les mots et je vous invite donc à prendre part à mon forum http://lespoetesdetoujours.go-board.net/index.htm.C'est la deuxième version d'un autre forum de poésie et je recherche de nouveaux membres.Éïvax


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :