•          Il est une plante dans mon jardin qui disparaît totalement en hiver et en été, et resurgit systématiquement au printemps et en automne...

     

    Petites fleurs

     

             Je  dirais qu'il s'agit de "crocus", et voici que des fleurs y éclosent, comme si nous étions au printemps... !

             Courageuses petites fleurs, qui savent disparaître totalement, pour mieux réapparaître et faire sourire mon jardin.

     


    9 commentaires

  •       En cette fin septembre, voici quelques clichés saisis au hasard de mes promenades dans ma ville... 

        L'autre jour, me rendant au Parc des Champs d'Amour à Issoudun (ainsi appelé en référence aux champs de blé environnants), j'ai rencontré cette magnifique lumière filtrant à travers les sapins.

    Lumières d'arrière-saison


          La lumière presque blanche du matin est si belle pour les yeux !

    Lumières d'arrière-saison


        Puis, dans la soirée, me rendant vers le centre ville j'ai vu au loin la Tour Blanche qui semblait veiller sur les toits...

    Lumières d'arrière-saison


       Autant elle se dégageait sur sa colline et m'accueillait dans l'enfilade parfaite de ma rue, autant les arbres proches me paraissaient déjà revêtus de leur parure automnale...

    Lumières d'arrière-saison


         Ce matin par contre, sous la pluie, c'est cette jolie calèche que j'ai aperçue et photographiée au vol, dans le secteur de Frapesles.

     

    Voiture-à-cheval


         Depuis le Centre équestre voisin, elle promenait une groupe de handicapés, qui tour à tour pouvaient s'essayer à tenir les rênes...


     


    3 commentaires

  •      La dernière randonnée dans ce secteur datait de septembre 2011, et pourtant je m'en étais souvenue et n'ai voulu pour rien au monde manquer celle-ci. Cette fois je n'oubliai pas l'appareil photos.

     

    Un circuit dans les bois près de Primelles

          Primelles est un village du Cher situé non loin de Saint-Florent-sur-Cher, à un quart d'heure d'Issoudun. Son église du XIIe siècle, que je n'ai vue que d'extérieur, est le point de départ d'un pèlerinage annuel à la Croix de Saint-Firmin, située en plein bois.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


        Voici l'église avec à droite l'entrée de l'ancien cimetière aujourd'hui désaffecté.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          J'y ai fait un petit tour ; quelques pierres tombales apparaissent encore.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

    Un circuit dans les bois près de Primelles

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Notamment cette importante stèle encore entourée de sa grille.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Les feuilles d'acanthe ornant les chapiteaux des colonnes du porche habillent élégamment cette bâtisse classée aux monuments historiques depuis 1911.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        Saint Firmin, évêque d'Amiens et martyr du IIIe siècle de notre ère, passa dans ce secteur et s'y réfugia un moment, avant d'avoir la tête tranchée comme il arrive encore à d'autres de nos jours ...

          Le pèlerinage traditionnel s'y accomplit chaque année en septembre, et pour cette occasion le chemin d'accès est toujours soigneusement remis en état, si bien que nous projetons notre promenade à ce moment afin d'en profiter.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
          Nous partons donc par une belle allée bien fauchée.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Aux alentours les bois ne sont guère entretenus ; mais ce sera le cas pratiquement toute la promenade. Et cela en fera le charme !

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         J'ai plaisir à photographier tout ce qui "fait désordre" - ce qui n'obtint pas toujours le rendu désiré au final. La photographie est un art !

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        Des baies surgissent des côtés, tantôt rouges, tantôt noires.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Des arbres effondrés apparaissent de loin en loin.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         Des buissons de brémailles surgissent, offrant leurs chevelures abondantes et crépues.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


        Ou les troncs adoptent des formes bizarres....

    Un circuit dans les bois près de Primelles

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     Un circuit dans les bois près de Primelles


         En fait en revenant de Côte d'Ivoire, j'avais remarqué que la "forêt vierge" existait aussi en Berry.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        À partir de la Croix de Saint-Firmin le paysage change, ainsi que l'aspect des sentiers.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         Quoique ceux-ci soient toujours soigneusement balisés.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


        Nous nous trouvons sur les terres de Seigneur de Thoux, celui-là même qui avait offert son hospitalité à Firmin autrefois pourchassé, et lui avait donné la possibilité de se bâtir en plein bois un petit monastère.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         Mais enfin bon, le monastère n'est pas ce hangar... 

    Un circuit dans les bois près de Primelles


        La terre est plus noble et les bois plus hauts, car nous pénétrons dans une belle chênaie.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
          Les glands jonchent le sol....

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Bientôt apparaissent des fougères, pour mon plus grand plaisir.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


            Un petit massif de "piquants" qui ne sont pas du houx ; je ne sais ce que c'est.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


          Des panneaux à chaque entrée de bois signalent qu'il est "formellement interdit de ramasser du bois", et il n'y a que cela partout !!

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
         J'ai aimé la manière dont la mousse s'est posée sur toutes les aspérités de l'écorce de cet arbre.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


           Encore une sorte d'arche...

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
      Puis, comme nous longeons un champ, nous trouvons cette tranchée que j'ai souvent remarquée par ici lorsque des bois jouxtent des champs. De l'idée d'anciennes fortifications romaines je suis revenue peu à peu à l'idée d'anciennes haies, peut-être pour retenir l'eau ou les bêtes. 

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
         Encore un arbre tombé que nous devons contourner.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
         Les indications se multiplient. C'est le paradis des marcheurs !

    Un circuit dans les bois près de Primelles


           Pour rejoindre Primelles nous adoptons un chemin bien tracé, mais tout environné encore de bois mort.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        Au pied d'une souche nous trouvons même quelques Pieds de mouton, mais ils sont vite ramassés !!

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         Un T : il faut savoir où l'on va.

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        Il penche, il penche encore ! Les petits soutiennent le grand...

    Un circuit dans les bois près de Primelles

     
        Nous sommes heureux de marcher à l'ombre, car le soleil cogne.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


        Et malgré cette lumière mon appareil use parfois du flash. Il y a un arbre immense tombé là-bas, formant de loin l'aspect d'une grande langouste noire... Mais je n'ai pas su trouver l'angle pour le saisir correctement.

    Un circuit dans les bois près de Primelles


         Nous sommes arrivés ; et comme la fois précédente nous goûtons sous un beau marronnier. Qui cette fois est encore vert d'ailleurs, la saison ayant été correctement arrosée.

     

     

     


    4 commentaires

  • Martine P.

     

     

    Aujourd'hui
    Un être charmant
    Lumineux
    Chaleureux
    Enthousiaste
    Généreux
    Est parti en poussière


    Et pourtant
    Nous sommes là tous
    Autour de son image
    De sa pensée
    De son souvenir
    Attristés

    Et la voyons
    Qui nous sourit 


    Qui est-elle donc
    Pour nous sourire encore
    Même poussière 


    Souvenir ou gaieté

    Disparition ou lumière 


    Un éclair en ce monde
    Un éclat de rire
    Une cascade 
    Parenthèse divine
    Entre deux abîmes
     

     

     

     


    votre commentaire

  •       François Villon savait à merveille montrer combien la vie est peu de chose et éphémère.

     
        Cette ballade m'est subitement revenue en tête, et même avec la mélodie que lui ajouta le grand Brassens, car lorsque je l'ai étudiée, en seconde, le professeur avait eu à cœur de nous la faire chanter... sous ma direction ! 

     

    François Villon

    (Nota : j'ai modernisé certains mots ou leur orthographe pour la compréhension, d'autres sont expliqués en note ; ici le texte original avec les liens wikipedia pour repérer les personnages évoqués )

     

    Dites-moi où, n’en quel pays
    Est Flora, la belle Romaine ?
    Alcibiade, ne Thaïs,
    Qui fut sa cousine germaine ?
    Echo, parlant quand bruit on mène
    Dessus rivière ou sur étang,
    Qui beauté eut trop plus qu’humaine ?
    - Mais où sont les neiges d’antan ?

    Où est la très sage Heloïs(e)
    Pour qui fut châtré et puis moine
    Pierre Abélard à Saint-Denis,
    (Pour son amour eut cet essoyne1 ) ?
    Semblablement, où est la reine
    Qui commanda que Buridan
    Fût jeté en un sac en Seine ?
    - Mais où sont les neiges d’antan ?

    La reine Blanche comme un lys,
    Qui chantait à voix de sirène,
    Berthe au grand pied, Bietris 2, Allys,
    Harembourgis qui tint le Maine,
    Et Jeanne, la bonne Lorraine
    Qu’Anglais brûlèrent à Rouen,
    Où sont-ils 3, Vierge souveraine ?…
    - Mais où sont les neiges d’antan ?
     
    Prince, n’enquérez de semaine
    Où elles sont, ni de cet an,
    Qu’à ce refrain ne vous remène :
    Mais où sont les neiges d’antan ?

     

    1 essoyne : ici, épreuve.
    Pour Béatrice, l'inspiratrice de Dante.
     
    3 Mis pour "elles"


    L'interprétation de Georges Brassens 

      

             Je pense aujourd'hui à François Villon, qui a si bien montré le caractère éphémère des choses de la vie ; leur peu de valeur au regard de l'éternité. Car qu'est-ce que la mémoire, sinon une pensée sans plus de consistance qu'un rêve ? Qu'est-ce que l'histoire, sinon un enseignement destiné juste à nous servir de "modus vivendi" dans la jungle du monde terrestre ? Pas plus que la neige qui en fondant ne laisse aucune trace, ceux-ci n'ont eu d'existence réelle...

     


    12 commentaires