•  
    Petit montage manuel...
    Petit montage manuel...  
     
     
     Deux pigeons dans le soleil du soir
    Une grande arche dans le ciel
    Une porte qui s'ouvre
    Attendons tous
    Attendons tous
    Que le rideau se lève


    Là derrière
    Se trouve l'ineffable
    Les deux pigeons le savent
    Et ils attendent
    De voir naître le monde


    Avec beaucoup d'amour
    Notre coeur a des ailes
    Un jour ce sera nous
    Qui pourrons y voler


    Dans l'envers du décor
    Par-delà les rideaux de pluie
    À travers les mille couleurs
    Aux sources même
    De la lumière

       


    3 commentaires

  •        En cette fin de printemps, les jeunes oiseaux commencent à quitter les nids ; mais s'ils savent voler ils ne savent pas encore picorer... Si bien que leurs parents leur donnent encore la becquée, alors qu'ils ont atteint quasiment la même taille qu'eux !

     

    Les oiseaux   
           
    Les oiseaux

     

       J'ai cru filmer la scène, mais à ma grande surprise à la fin je n'avais rien pris... Ce sera pour une autre fois !

       Par contre j'ai filmé - pour avoir le son - le pinson qui chante chaque matin devant ma fenêtre. Ce n'est pas encore parfait : premièrement, il est à contre-jour ; deuxièmement, il me tourne le dos ; et troisièmement, il est posé sur une antenne qui n'a rien d'esthétique ; mais s'il était dans un arbre on ne le verrait pas..

     

    Le pinson du matin

     

    1 commentaire

  •    J'habite la région depuis un moment, et pourtant je n'avais encore jamais eu l'occasion de visiter le marais de Bourges ; je ne parvenais même pas à trouver sur les cartes où il était situé, ni à comprendre par où je pouvais y pénétrer.

       Grâce à nos randonnées hebdomadaires, j'ai enfin eu la chance d'y être conduite. De plus, la journée était radieuse et la chaleur très supportable...

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Chalands dans le marais de Bourges.

     
    Il s'agit d'une vaste zone marécageuse (135 ha cultivables) traversée par l'Yèvre et la Voiselle, à l'est de la ville entre la route de La Charité (ainsi que la voie de chemin de fer) et celle de Nevers. Drainée et peu à peu domestiquée (notamment au XVIIe siècle par les Jésuites) pour obtenir des jardins potagers, elle a été classée en 2003 sur la liste des sites naturels (voir ici).

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Carte situant le Marais de Bourges (grossissez...).

       Le Marais fait l'objet d'une stricte réglementation sur le plan de l'écologie, de la propreté et du savoir-vivre, du respect d'autrui comme des lieux. Si l'on excepte les chemins réservés aux marcheurs et aux cyclistes, on n'y circule qu'au moyen de chalands qui sont indispensables pour atteindre les nombreuses parcelles entièrement entourées d'eau (voir ici la Charte des usagers du Marais).

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

     Promenade dans le Marais de Bourges
    Panneaux rencontrés en cours de promenade (notamment la priorité laissée aux pêcheurs à mobilité réduite).

         Nous y accédâmes par le Centre commercial situé au nord-est et parcourûmes d'abord le chemin longeant la voie ferrée, avant de descendre le long de l'Yèvre puis de remonter par une voie parallèle qui nous ramena en ville, et de replonger plus bas en pleine nature pour retraverser toute la zone en bordure de rivière.   

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Images prises derrière le Centre Commercial puis le long de la voie ferrée (en hauteur).

       Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges
    La cathédrale et la descente du bord de voie ferrée.

       Deux vues de la cathédrale apparaissant entre les frondaisons, et nous redescendons vers le quartier de la gare, pour nous réintroduire dans le Marais un peu plus bas, vers les "Quatre Pelles". Nous suivons un moment la rivière Yèvre, avec vue sur des maisons vraiment bien placées.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Voyez sur le plan où nous sommes.

      Puis nous traversons un pont et atteignons une zone très appréciée des pêcheurs et promeneurs, le chemin de la Digue de l'Yèvre.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Bords de l'Yèvre.

       C'est là que nous commençons à voir des retraités qui se font conduire à chaland pour visiter le Marais... Intéressant ! Cependant je n'ai pas pu trouver sur le net par quel biais cela se pratique. Il semble qu'il s'agissait en fait de promenades familiales, essentiellement, les parcelles n'étant accessibles qu'en bateau.

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Visites guidées du Marais en chaland.

    Promenade dans le Marais de Bourges


       Un petit chemin part sur la droite tandis que les jardins apparaissent à gauche comme de véritables îlots.

    Promenade dans le Marais de Bourges


       Mais nous bifurquons et, après être passés devant un vaste potager agrémenté d'un héron - malheureusement factice - , nous pénétrons dans une zone forestière absolument délicieuse.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

       Nous remontons alors par l'allée des Ribauds, parallèle, jusqu'en ville (apercevant au passage à nouveau la cathédrale, de plus près).

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

        Et nous voici dans la rue, face au Vieux Bourges et à ses maisons à colombages.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges


       Descendons le boulevard du Général Chanzy pour atteindre une nouvelle entrée et découvrir de nouvelles surprises.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges
    Que d'eau, que d'eau !

        Et c'est de nouveau les bords de l'Yèvre et le retour par le Chemin de Caraqui. Au passage un vaste jardin retient nos regards par ses décorations multiples et les dictons paysans dont son grillage est décoré. Il s'agissait d'une animation culturelle (exposition d'artistes divers) qui venait juste de se terminer.

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges

    Promenade dans le Marais de Bourges


         Encore quelques vues de rêve, et nous voici sortis du Jardin Merveilleux...

    Promenade dans le Marais de Bourges

     Promenade dans le Marais de Bourges
     
    Promenade dans le Marais de Bourges
     

     

    1 commentaire
  •  
           Il n'y a pas qu'à Tulle ou à Oradour, hélas, que la débâcle nazie a entraîné des tueries sauvages en juin 1944.

     Drapeaux et gerbe au pied du Beffroi, à Issoudun.Drapeaux et gerbe au pied du Beffroi, à Issoudun.


      Si Issoudun a renommé sa "Place des Marchés" en "Place du 10 juin 1944", c'est qu'ici aussi eut lieu un massacre... Voici ce qu'en rapporte un témoin : 

    A l'appel du groupe Indre-est de la Résistance, la population est appelée à une cérémonie aux couleurs, ce samedi 10 juin à midi, sur la Place des Marchés. Un incident va en fait retarder la montée du drapeau : la poulie en haut du mât ne fonctionne pas. Il faudra une bonne heure à un jeune Issoldunois pour la réparer alors que les maquisards et les habitants, lassés d'attendre sont rentrés déjeuner. Brusquement et à la surprise générale, une colonne allemande (quatre camions, un véhicule léger et une automitrailleuse) débouche sur la place et l'investit à coup d'armes automatiques. Panique dans Issoudun où les maquisards ébahis mettent du temps à réagir. Les assaillants lancent des grenades dans les toilettes publiques où des civils se sont réfugiés et les mitraillent à bout portant. La place est jonchée de corps allongés auxquels les nazis donnent le coup de grâce, puis ils déguerpissent. Le tout n'aura pas duré cinq minutes.
    Le jeune réparateur du mât qui avait été touché d'emblée, est "exécuté"; mais il survivra. On relève onze cadavres et treize blessés dont plusieurs enfants.

    Forum de la 2de Guerre Mondiale

     

    La plaque portant les noms des victimes.
    La plaque portant les noms des victimes.

        Comme ailleurs les allemands, conscients du fait que la ville recelait nombre de résistants parmi lesquels beaucoup firent passer à des fugitifs la ligne de démarcation toute proche, cherchèrent à semer la terreur à titre de représailles avant de s'enfuir sous la pression des troupes alliées.

     

    Triste anniversaire

     
          Hier avait lieu à Issoudun une cérémonie commémorative sous la direction de son maire, André Laignel. Voyez ci-dessous le reportage dans la presse locale.

     

     

    1 commentaire

  • Mon or noir

     

    Mon or noir, ce sont ces cerises dont le Ciel m'a fait don en arrivant ici.


     

    1 commentaire