•     J'ai trouvé par hasard sur youtube cette vidéo (énoncée avec un fort accent canadien, ce qui n'est pas pour me déplaire...) que je vous invite à prendre votre temps pour visionner (18'51). Le texte est passionnant, les images et la musique qui s'en font les interprètes sont superbes - enfin l'idée correspond totalement à ma vision du monde.

     

     

    1 commentaire

  •   
     Un petit mot en vitesse pour vous livrer un poème que m'a inspiré l'émission sur les NDE - en accord avec mes propres convictions et ressentis.

     

    cerises-2012.jpg

     

    J’ai vécu mes deux vies,
    Ma vie de sage, ma vie de folle.

     

    J’ai vécu mes trois vies,
    Ce
    lle d’enfant, joueuse et gaie,
    Celle d’adulte, triste et tendue,
    Celle d’aïeule, paisible et douce.

     

    J’ai vécu mes sept vies :
    Je fus maudite, et puis choyée,
    Je fus malade, et puis comblée,
    Là paysanne, là citadine,
    Là vagabonde.

     

    J’ai vécu mes cent vies !
    En Amérique et en Asie,
    En Australie et en Afrique,
    En Grèce, en Allemagne,
    En Écosse puis en Islande,
    En Russie au temps des tsars,
    Au Japon en Samouraï
    Et pauvre fellah en Égypte.

     

    J’ai vécu mille vies !!
    Poisson dans l’Atlantique
    Et coquelicot des prés,
    Pinson chanteur parmi les arbres
    Et coccinelle sur les feuilles,
    Indien Hopi d’Amazonie
    Et trappeur fou en Alaska,
    Femme de lettres et religieuse,
    Petit lézard sous la muraille…

     

    J’ai fait le tour des choses d’ici-bas,
    Choses si belles et si chères
    Que l’on voudrait les voir toujours
    S’épanouir.

     

    Et pourtant j’ai souffert,
    Assassinée, et violée.
    Et pourtant j’ai brandi l’épée et le couteau ;
    Et pourtant j’ai frappé, animé par la haine,
    Massacré et tué.

     

    Mais ce monde est si beau
    Qu’il fallait le créer…
    Il resplendit toujours de l’amour infini
    Que nous portons en nous et qu’il devait cacher.

     

    Piètre combinaison de peau et de nuages,
    Ma vision te traverse et te fait translucide :
    C’est mon cœur qui te porte afin de te bénir,
    Car tu m’as fait sentir l’infini dans les choses
    Et tu m’as reconduite au Bonheur dont je viens…

      

     

    20 juin 2012
    (date importante puisque c'est celle de mon anniversaire ;
    jour où, disait le Petit Prince, on retourne auprès de sa Rose...) 

     

     

     

    1 commentaire

  •    Chers amis,

       Après quelques semaines un peu trépidantes, je pars pour d'autres cieux.
       Ma présence sur les blogs sera donc encore plus épisodique que précédemment. 

    oiseaux-015.JPG

       Cependant je vous laisse un petit souvenir parmi les nombreux films et photos que j'ai pris ces jours-ci des oiseaux venant picorer sous mes fenêtres : cet étrange petit oiseau un peu bouboule qui suit comme un bébé le pinson (sans doute une femelle ?), attendant même qu'il lui donne la becquée... Pourtant il vole ? Je n'ai pas su comprendre de quoi il s'agissait. 

     

         


          Et vous, avez-vous une idée ?
     -> Viviane m'a assuré que c'était le petit de la pinsonne, et en effet... en voici le modèle ici.

     

    1 commentaire
  • (Réédition)

    cascade6qb.jpg

     

    J’ai passé les rideaux translucides des sources,
    J’ai écarté les pans obliques des cascades,
    Et j’ai porté mon ciel jusqu’à l’humble fontaine
    Glissant comme une ondée du coquillage blond.

    Une nymphe y dormait sur un lit de feuillages :
    Son sourire égaré en était le trésor,
    Ses cheveux reflétaient l’écume des rivages...
    Dans sa main étoilée sommeillait l’oiseau d’or.

    J’ai posé mon offrande entre ses émeraudes
    Et rafraîchi mon front à sa rosée d’avril.
    L’averse scintillait… Étais-je vive ou morte ?
    Je rêvais à genoux la naissance du monde. 

     

    Extrait du "Rossignol d'Argent"
    © Les éditions Saint-Germain-des-Prés
     
     

    1 commentaire

  •     Une photo pour Sabine, qui se demandait où l'on pourrait bien discuter dans mon jardin :

      Coin lilas


        Hélas, malgré mes efforts la mosaïque continue de se défaire... Et quant à trouver un coin plus "retiré", ce n'est pas possible car le jardin est une bande rectangulaire autour de ma maison rectangulaire, où les arbres ne sont pas bien hauts. Désolée aussi pour la bande verte que j'ai dû appliquer sur le grillage, pour empêcher mes chiens de venir se disputer avec le chat du voisin sur mon azalée et ma fougère... !  

     

     

    1 commentaire