• cerises 2

     

    Elles m'ont attendue, mes cerises,
    Se gorgeant de soleil, de lumière et d'amour.
    Je les ai retrouvées
    Plus noires,
    Plus sucrées,
    Plus charnues et plus fermes !

     

    cerises 1

     

    Grappes tombées du ciel,
    Plus douces que le jour,
    Offertes à mes mains
    Comme au jardin d'Eden...
    Et si Ève ma mère
    Pécha par gourmandise,
    Je lui ressemble bien.

     

    cerises 4

     

    C'est le don de la vie
    Qui saigne de leur cœur ;
    Sous leur chapeau de feuilles
    Elles sont le présent
    Des roses endormies,
    Le don d'une Nature
    Qui nous aime et sourit.

     

     

    1 commentaire

  •          Marasme avec la pluie... Et pourtant mes rosiers explosent, je ne les ai jamais vus si fleuris !

            Cependant avec la pluie je dois les tailler tous les jours... Cela pleure des pétales, sans fin ; certaines fleurs alourdies par l'eau font casser leur tige et tombent ; d'autres pourrissent sous d'autres qui s'ouvrent.

           Comme je vais m'en aller une semaine, je ne veux pas vous laisser sans un petit clin d'oeil.
           Peut-être au retour aurai-je des quantités de nouveautés à vous montrer ! En tous cas je l'espère.

          Oui, ce matin il y avait un petit escargot qui essayait d'escalader le grillage de mon jardin.

     

    escargot 01

     Comment était-il arrivé là, sur le petit arrosoir suspendu tout en haut ?
     

    escargot 02

     
    J'ai pu ainsi admirer ses capacités d'étirement et sa musculature !

      

    Petit escargot joli,
    Tu t'étires, tu t'étires !
    Petit escargot tout gris,
    Tu grandis et tu respires.


    L'arrosoir fut ta maison,
    Tout mouillé par les averses,
    Mais tu fuis vers le buisson
    Avant que l'astre ne perce...

     
     

    1 commentaire
  •  
         Mon "petit" frère joue de la Musette de cour, instrument qu'il a entièrement réhabilité et ressuscité.

          Le voici en 1996 dans "la béquille du père Barnaba", XIIIe concerto comique de Michel Corette.

    (Jean-Christophe Maillard, musette baroque, orchestre baroque de Montauban dir. Jean-Marc Andrieu). 

     
       L'instrument originaire du XVIIe siècle est animé d'un soufflet situé sous le bras droit, ce qui évite l'utilisation d'un chalumeau, et a été progressivement recouvert de belles tapisseries évoquant les bergeries ; il était affectionné par la noblesse pour sa sonorité tendre et discrète et intervenait donc dans les spectacles de cour où l'on voyait des bergers. 

        En consultant Youtube, vous pourrez voir Jean-Christophe, plus âgé, dans un concerto de Vivaldi transcrit par le compositeur baroque Nicolas Chédeville et intitulé "Les Plaisirs de l'été".

     
     


    1 commentaire

  • Roses3

     

    Tournez tango
    Tournez mélo
    Dans l’or du soir
    Dansez sans voir
    Les bras en haut
    Et les yeux clos

     

    Roses1

     

    Rouge passion
    Mains en boutons
    Quand tout dévie
    Dansez la vie
    Pas emmêlés
    Et reins dressés

     

    Roses2

     

    La tige unique
    Verte tunique
    Vous fait jaillir
    Droit sans faillir
    Couple mythique
    Roses mystiques


     

    Roses5


     

    Et quand s’éteint
    Le jour défunt
    Tournez encor
    Comme se tord
    En s’effaçant
    Un feu mourant

     

     

     

     

    1 commentaire

  • Roses

     

     

    Elles penchent elles penchent mes roses
    Un petit grand-père
    Appuyé sur sa canne

     

     

     

     

    1 commentaire