•  

    Poissons-poison !



    Un poisson rouge
    Dans un bocal
    Lorsque tout bouge
    C'est très bancal

    Un poisson-scie
    Dans un goulot
    Ça fait vessie
    Ça fait ballot


    Poissons-poison !



    Un poisson-chat
    Dans ma bouteille
    Moi ch'aime pas cha
    Ça tue la treille

    Mais deux poissons
    Qui font des bulles
    C'est polisson :
    Qu'on cille, y a bulle !!



    Poissons-poison !

     
    chat 105

    Oups !
     
     
     
     

    1 commentaire
  •    
    grenouille 195                                                      grenouille 321


        Avez-vous remarqué ce mot qui hante les phrases des interviewés de la télévision ?
        Pas chez les politiques, dieu merci : ils ont appris l'art oratoire et s'expriment avec science, sans oublier la loi de la triple affirmation, triple qualification, triple sollicitation.
       Mais chez les autres, particulièrement dans le monde du spectacle... Ils n'hésitent plus comme autrefois, avec des "heu..." des "hem...", non. Mais en l'absence de texte à réciter, savent-ils s'exprimer ?
         En voici un aperçu :

          « - Chère X..., comment êtes-vous venue au théâtre ? Est-ce un besoin inné, une idée subite ?
          - Eh bien ... voilà , j'ai toujours aimé le théâtre, bien sûr ; alors quand on me l'a proposé ... Voilà... !
        - Mais ce n'est pas la même chose que le cinéma ! Il faut une bonne mémoire du texte !
        - Oh, mais vous savez, j'aime ça alors... voilà... ! Bien sûr il faut être très près de son texte, mais quand on aime... voilà... !

       - Et vous, Unetelle, devenir réalisatrice, c'était un projet de longue date ? C'est important de pouvoir écrire soi-même un scénario ?
       - Oh, vous savez, j'ai toujours aimé écrire, alors  euh... voilà... !
       - Ce n'est pas difficile de diriger une troupe, d'organiser le tournage ?
       - Eh bien j'ai toujours été dans le cinéma, alors tôt ou tard... voilà... ! Quand on est tombé tout petit dans la marmite
    du tournage... voilà... !  »

       Eh oui,  chers amis, vous avez trouvé le « mot de passe » !
      Enfin, j'avoue que la critique est aisée, et que l'art est difficile ; moi-même j'ai été un jour interviewée et j'étais affreusement gênée, je me suis trouvée ridicule au visionnement. J'ai proféré un certain nombre de "heu..." et de "hem...".
       Mais cette habitude du "Voilà" a le don de m'énerver !
       Qu'en dites-vous ? Est-ce encore un effet de mode ?

    grenouille 334        
     
     
     

    1 commentaire


  • Jonquille02




    Clochette d'or
    Clochette d'avril
    Perle de vie
    Sourire de pluie


    Penche la tête
    Le jour est gris
    Trop seule encore
    Au vent qui bruit


    Jonquille01
     
     

    1 commentaire
  •  
         Voici plusieurs fois que je vois le merle faire des ablutions dans la petite écuelle que j'ai disposée pour les oiseaux, et à chaque fois lorsque j'apporte mon appareil photos il s'est envolé... Ainsi les merles se baignent ! Et je vous assure qu'il en met un coup, qu'il se frotte et s'agite un bon moment.
        J'en ai fait un poème et ai trouvé cette image sur la toile. J'espère que ses auteurs ne m'en voudront pas, d'autant plus qu'ils sont bellifontains !

     

    merle-au-bain

     

    Dans la vasque le merle
    S’ébroue avec entrain,
    Et l’eau jaillit en perles
    Parmi l’or du matin.

    Il bouge et se trémousse,
    Battant l’aile et le bec,
    Se frotte et s’éclabousse
    Et met la vasque à sec…

    Plus d’eau pour l’alouette,
    Le pigeon, le moineau !
    Mais la citerne est prête
    À l’emplir à nouveau.

     



      En illustration sonore, cet extrait de la
    "Sérénade pour flûte, alto, violon, violoncelle et harpe" op.30
    d'Albert Roussel, par le Melos Ensemble.
    (Fin du premier mouvement, allegro).
     

    1 commentaire
  •  
     
    La voiture de demain
    La voiture à deux pieds !

    Et frottez-vous les mains,
    Plus besoin de papiers !



    Voiture de demain


               
     (Note : la musique est de Georges Gershwin !)
     
                  

                 
     

    1 commentaire