•  

    A l'hôpital de Bourges

     
      

    Au ronronnement tranquille des voitures

    Le ciel scintille et le vent frais
    Caresse la colline à la verte pelouse

    Les pâquerettes penchées ont quelque chose à se dire
    Couvrant de leurs longues tiges
    Les minuscules myosotis et les campanules

    L’herbe fraîchement coupée moutonne
    D’une mousse minuscule
    Et de milliers de petites feuilles dentelées
    Où rient les gueules de lion

    Un loriot charmeur m’adresse la parole
    Il est très persuasif
    Il parle joliment
    Et s’éloigne dans l’ombre

    Puis c’est la tourterelle
    Au creux des résineux
    Qui roule doucement
    Sa longue confidence

    Bourges, le 23/05/07
    © Martine Maillard
     

    1 commentaire
  •  
    Suis-je en train de creuser ma tombe ?

    Roses

    Eh, presque car lorsque l'on se penche vers la terre...

    Mais que vois-je ?

    Roses


    Un magnifique rosier a pris place dans la fosse prévue !

    Ah, le jardinage, mon rêve...
     

    *

    Pour clore en Poésie, je vous offre

    les Roses de Saadi
     
    de Marceline Desbordes-Valmore

    J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
    Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes
    Que les nœuds trop serrés n'ont pu les contenir.

    Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
    Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées,
    Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ;

    La vague en a paru rouge et comme enflammée.
    Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...
    Respires-en sur moi l'odorant souvenir.
    (1860) 
     
     

    1 commentaire
  •  
        Ne vous étonnez pas de me voir de moins en moins, chers amis blogueurs ou non blogueurs : je déménage de toutes parts en ce moment ! Je déménage à la fois en privé et en public, à la fois en ce qui concerne mon domicile et en ce qui concerne mon travail : c'est l'année du "grand déménagement"!

    Maison

        Je viens d'acquérir une petite maison qui est restée en friche quelque deux années, et ce week-end j'y retrouve un  jardin... transformé en forêt vierge !! Le Prince Charmant doit prévoir son dragon-karcher ! Surtout qu'avec l'avance de la saison, les cerises rougissent déjà au cerisier.

    Jardinage

        Samson et Merlin sont venus m'aider, avec leurs petits arrosoirs... Oui, mais voilà, j'avais eu tant de mal à prévoir tout le nécessaire (binette, gants de jardin, sécateur, cisailles, balais, râteaux à acheter neufs, plus table de jardin, chaises achetés d'avance, et escabeau, vaisselle en plastique, produits ménagers ajoutés in extremis) que j'avais oublié mon appareil photographique... Simple, l'appareil photographique était perdu depuis hier : je l'ai cherché tout le week-end, jusqu'à croire que je l'avais porté à la déchetterie par erreur ! Heureusement non, ouf : je l'ai retrouvé ce soir à mon retour dans mon ancienne demeure, sagement suspendu au porte-manteaux près de la porte d'entrée.
        Dommage, car vous ne verrez, ni la maison, ni les rosiers, ni le petit Samson de plus en plus fripon !
        Mais vous ne perdez rien pour attendre...

    Jardinage


      
      Les photos ci-incluses datent du 26 avril dernier : je n'avais pas encore les clefs. L'état du jardin a bien empiré depuis, et la poussière a envahi l'intérieur de la maison, les appuis de fenêtres, les volets. Mais les lilas étaient florissants.

    Jardinage

     

     

    3 commentaires
  •  

    Le chaton



    Petit chaton tout seul
    Petit chaton qui piailles d'une voix minuscule
    Petit chaton sans nom tout petit chatouillis
    Jolie boule de poils qui sautes de ma main

    Le chaton



    Joli bébé chéri que sa maman retient
    Qui tètes avec ferveur sous la patte attentive

    Tu as les yeux ouverts
    De grands yeux étonnés
    De grands yeux stupéfaits

    Le chaton



    Ta mère t'a porté
    Jusqu'en ce monde bleu
    Jusqu'en ce monde gris
    Jusqu'en ce monde affreux
    Rempli de loups garous
     
     
     

    1 commentaire
  •  
    Une promenade en forêt, qu'en diriez-vous ?

    Le Rocher Cassepot


    C'est du côté de la Croix d'Augas, sortie nord de Fontainebleau vers Melun (RN 6), mais en prenant à droite vers Bois-le-Roi. Vous avez là une auberge en plein bois, d'où l'on peut partir à pied vers ce massif qui surplombe l'imposante vallée de la Solle occupée par le champ de courses. 

    Le Rocher Cassepot


    On y descend par de multiples chemins tous mieux tracés les uns que les autres, car les sportifs des environs les sillonnent tant à la course qu'à VTT.


    Mais on peut aussi y jouer à cache-cache :

    Le Rocher Cassepot


    Ou même se regarder dans les miroirs des fées !

    Le Rocher Cassepot


    En front de colline le regard plonge...


    N'est-elle pas magnifique cette forêt, avec  ses pins et ses rochers ?

    Le Rocher Cassepot

     
    Un dernier regard avant de repartir...

    Le Rocher Cassepot

     
     

    1 commentaire