• Cinq ans ! Deux ans !
    C'est la fête !!

                                                                                                                                     

     

    1 commentaire

  •     Aujourd'hui j'ai la joie de vous annoncer la parution en ligne sur in Libro Veritas d'un très beau recueil de poèmes, celui de Jean-Baptiste
        Il s'intitule "Les Chants d'AïmalUn", et est suivi de "Poèmes pour une OrchidéE".
    Ce n'est pas un hasard si le nom de Jean-Baptiste (il s'appelle Jean-Baptiste Fouco)
    évoque le mot italien "fuoco" : feu !
        Un souffle brûlant traverse ce recueil de part en part, souffle d'épopée à dimension mythique, symbolique, si bien qu'il résonne en nous en touchant la part la plus profonde de notre être. C'est un long cri d'amour dont le profond dénuement et la force métaphysique rappellent les textes fondateurs et nous reconduisent à nos racines. En le lisant j'entends galoper les djinns, je retrouve des accents hugoliens.
        Ce n'est pas un hasard je pense, si l'Etna gronde en ce moment...


    L'Etna

    L'Etna, photographié par Tom Pfeiffer
     
     

    1 commentaire

  •    Dans un précédent article, je citais Osho Rajneesh, un maître indien qui a beaucoup fait parler de lui dans les années 80 et a laissé de nombreuses conférences, lettres (dans le livre intitulé "une Tasse de Thé" notamment), ou des enseignements sous la forme de tarots.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  •  

    Temple d'Or

     


    Dans le pays des feuilles d’or
    Les lumières frémissent aux façades des temples ;
    Un léger coup de vent empoussière le seuil
    Où se sont recourbées des femmes en prière.
      

    Ecureuil



    L’écureuil est passé en flèche sur la route,
    Et le long voile bleu étendu sur le ciel
    S’étire pour cacher peu à peu le soleil…
    Des myriades d’étoiles enluminent la terre,
    Éblouissant les yeux d’une pluie scintillante ;
    Une vapeur s’étend sur la campagne humide,
    L’espace en un instant est tout transfiguré.

      

    Terre radieuse

     



    O monde délivré du poids de nos oublis,
    Tu respires enfin les ailes déployées !
    Certains sont recouverts du linceul avalanche,
    D’autres sont engloutis par le feu ou les vagues :
    Il suffit d’un frisson pour effacer les hommes ;
    Un seul coup de chiffon, un seul éternuement,
    Et la Terre reprend son allure d’antan,
    Son visage serein, sa parure de reine ;
    Elle porte couronne et son cœur resplendit,
    Irradie de tant de trésors
    Qu’on croit soudain la voir paraître
    Juste naissante…


     

    Terre radieuse




    Note :
    Les illustrations ci-dessus, tirées du net ou de mes archives, trompent plus qu'elles n'éclairent le lecteur sur la véritable vision magnifique qui m'a été offerte ce mercredi matin, dans le désert berrichon, lors d'une éclatante éclaircie entre les pluies abondantes, où la campagne nimbée de lumière semblait scintiller dans l'humidité ambiante ;   j'ai cru sur le moment qu'il "n'y avait rien à photographier", et je l'ai par la suite amèrement regretté. Mais comment photographier ( avec mes pauvres moyens) la simple lumière, dans un décor où il n'y a que la terre et le ciel ?...
     

    1 commentaire
  •  


    Décoration de Toussaint



    Y a des indiens à Issoudun !!!


    Promenades



    D'ailleurs c'est bien simple :
    Il n'y a pas si longtemps,
    On y frappait monnaie, on y fondait canon :
    Voici ce qu'il en reste...
     


    Promenades


    ... au pied de la Tour Blanche !

    Promenades


    Mais moi je préfère...

    Promenades



              manger ma soupe au potiron !  

    Promenades

     
     
     

    1 commentaire